Forum Monde en Eveil

Forum d'échange et d'information alternative, dans tous les domaines
 
AccueilCalendrierRechercherFAQGroupesLiensS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dualité : Entre intuition et raison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Dualité : Entre intuition et raison   Mar 16 Juin 2009 - 23:17

Dualité : Entre intuition et raison

Je recopie ici et pour plus de clarté les messages écrits dans le topic "Sujet du tchat jeudi 18 juin 2009" à propos de l'intuition et de la raison :
http://monde-en-eveil.forumactif.org/discussions-f7/sujet-du-tchat-jeudi-18-juin-2009-t1219.htm

Les acteurs de ce débat sont priés de poursuivre ci-dessous :

BenJ a écrit:
Aroya a écrit:
Privilégions la raison à l'intuition

Arf je serais absent de ce débat alors... Rolling Eyes

Petite question: n'est-ce pas une croyance de "croire" que la raison vaut mieux que l'intuition ?
Levieux a écrit:
J'aime ton approche philosophique de la chose BenJ scratch Wink

Selon mes croyance actuel je préfère privilégier l'intuition a la raison , a cause de l'accélération du temps que vie notre univers , et comme dit Krishnamurti : " Le temps entre ce que l'on voit de vrai et qu'on le reproduise crée un conflit "
Derek3D a écrit:
BenJ a écrit:
Aroya a écrit:
Privilégions la raison à l'intuition

Arf je serais absent de ce débat alors... Rolling Eyes

Petite question: n'est-ce pas une croyance de "croire" que la raison vaut mieux que l'intuition ?

Pareil...

C'est la "raison" qui nous a amenés dans le cul-de-sac actuel, situation que nous aurions évitée avec l'intuition.
Parce que ça fait plusieurs décennies que les gens ont l'intuition que nos comportements vont nous poser problème... mais la "raison" les a poussés à continuer, se disant qu'ils chercheraient une solution quand elle serait nécessaire.

Au passage, quand tu vois un objet voler dans ta direction, c'est ton intuition qui te dit quoi faire pour sauver ta peau. Pas ta raison.
Raisonner prend + de temps et fait appel au mental, pas à la conscience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mar 16 Juin 2009 - 23:17

Aroya a écrit:
Bon, je fais un court HS, mais j'avoue qu'on devrait ouvrir un topic pour répondre au problème de la dualité entre intuition et raison.

D'abord, sachez que je ne veux pas mettre en conflit ces notions, car je pense qu'elles sont complémentaires. Comme le disait Blaise Pascal : « Il y a deux excès : exclure la raison, n'admettre que la raison. ». La raison est causale et logique, mais elle doit posséder une origine pour se construire. Cette origine est l'intuition, qui permet d'orienter ses efforts, ses réflexions. C'est souvent par l'intuition que les scientifiques mènent leurs constructions mentales et formalisent le monde pour arriver à leurs découvertes. C'est aussi l'intuition qui guide les êtres vivants dans leur quête et dans leur survie.

Mais on ne peut pas utiliser le seul prétexte de l'intuition pour établir une vérité. C'est en ce sens que ma phrase "privilégier la raison à l'intuition" s'applique. La raison est la finalité dans la réponse à un problème. C'est par elle et la rationalité que nous pouvons prouver une idée, et par là justement, une intuition. Les intuitions peuvent se révéler souvent vraies, mais elles ne le sont pas exclusivement. La raison elle, lorsqu'elle est bien suivie, évite l'erreur. C'est pourquoi lorsque nous présentons des thèses à un public, ou lorsque nous discutons d'un sujet, bien sûr nous pouvons laisser intérieurement nos intuitions nous guider (et c'est ce qui arrive au fond de chaque être humain), mais elles ne doivent pas servir de preuve ou de justification à nos réponses. Non, elle doit être absolument suivie de la raison. Voilà mon point de vue.

Je me permet de vous citer les écrits de deux philosophes auxquels j'adhère entièrement, et qui confortent ma pensée :

Citation :
L'intuition est associée à la raison, elles travaillent ensemble pour l'épanouissement de l'être humain ; les opposer serait comme opposer le cerveau et les membres du corps. Les conflits entre science matérialiste et religion dogmatique se retrouvent en nous-même, dans notre conflit interne entre raison et intuition. Chez les uns dominent totalement la raison et ainsi, dans cet extrême, ils se coupent de leurs émotions. Chez les autres, un excès d'intuition les déconnecte de la réalité et leur esprit élabore des croyances dualistes, récupérées par l'ego.

La structure même de l'ego est dualiste, binaire, soit 1, soit 0, soit bien, soit mal ; rien d'étonnant que la science matérialiste ait hérité du même fonctionnement que la religion dogmatique. La vie, pourtant est nuance, variance, rien n'est tout noir ou tout blanc, et cela demande une grande subtilité pour accéder à la vue juste de ce qui est. Voilà pourquoi la vérité est au milieu, dans l'équilibre des forces opposées, la vérité n'est ni l'apanage de la religion, ni l'apanage de la science, puisque toutes deux ont des vues partielles et ne souhaitent s'unir. Ainsi, si l'on veut connaître la vie réellement, on ne peut que choisir une voie médiane, non-dualiste et l'on se rend compte au fond que nous n'avons besoin ni de religion, ni de science pour vivre. Mais que la science devient spirituelle et la spiritualité scientifique, tout en UN, car la vie est UNE …
Citation :
Notre mode de pensée occidental est basé essentiellement sur la rationalité, c'est-à-dire sur un des aspects de la psyché humaine. Mais nous sommes parfois victime d'un déséquilibre entre l'intuition et la raison, une lutte intestine qui fausse notre rapport à l'autre souvent. Le symbole peut donc nous aider à retrouver notre part d'intuition et replacer la raison pour les fonctions dont elle est spécialisée, c'est-à-dire la logique analytique, la rigueur technique et la justesse du calcul. Mais dans le domaine de l'être et de son rapport à sa sensibilité la raison n'est plus compétente, au contraire quand elle tente de vouloir comprendre les sentiments elle est maladroite et cassante, froide, menant à des attitudes de psychorigidités qui n'amènent pas le bonheur de la rencontre.

Le travail consiste donc à équilibrer raison et intuition tout d'abord apprendre à bien distinguer ce qu'est la raison et ce qu'est l'intuition, comprendre leur rôle, leur fonction respective et bien définir les tâches de chacun afin que l'un ne perturbe pas le travail de l'autre. En effet imaginez vous en train d'être intuitif alors que vous devez faire un calcul précis, le résultat ne sera pas à la hauteur que la rigueur mathématique demande pour cela. Au même titre, imaginez que vous utilisiez le calcul logique lorsque votre compagne ou compagnons vous déclare sa flamme, vous risquez de rater l'essentiel du partage. Notre cerveau confond souvent ces rôles, surtout en occident ou notre culture est très rationnelle, la part intuitive a du mal à s'exprimer librement.
Northern_Child a écrit:
"Le mental intuitif est un don sacré et le mental rationnel est un serviteur fidèle. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et a oublié le don."
Albert Einstein


Je suis en fait en grande partie d'accord avec toi Aroya quand tu dis que le rationnel et l'intuitif doivent se compléter.

Par contre il faudrait se poser la question suivante : Qu'est-ce que l'intuition? D'ou vient-elle?

J'aborde moi même la question de façon métaphysique, quantique. En aucun cas l'intuition ne peut se résumer au potentiel émotionnel, comme pourrait le faire croire la deuxième citation. L'intuition est le témoignage de potentiels, de futurs différents. Nous nous écoulons à travers le temps et l'intuition nous guide à actualiser ce qui deviendra nos actes.

Entre astral et physique, l'intuition fait le lien, c'est notre véritable sixième sens, en fait. Si ce lien est bien entretenu, je crois que l'on peut parler de bonne intuition.

Comment envisagez vous l'intuition?
BenJ a écrit:
Je suis aussi d'accord avec toi Aroya, sauf sur un point: l'intuition est, par nature, toujours vraie !

Il n'y a pas d'intuition fausse, sinon c'est une erreur venant du mental.
Quand on pense suivre son intuition mais qu'on se trompe, c'est que le mental et la "raison" ont perturbé l'esprit...

Saurions-nous expliquer tous les phénomènes paranormaux seulement avec la raison? je ne crois pas...

Beaucoup de choses "dépasse" la raison...

C'est un vaste sujet qui, effectivement, mériterait peut-être un topic... Wink

je vous conseille tout de même de revoir la Théorie du dédoublement de Jean-Pierre Garnier-Malet, la discontinuité du temps et ses fameuses "ouvertures temporelles"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mar 16 Juin 2009 - 23:36

Je reprends les questions plus haut.

Qu'est-ce que l'intuition, d'où vient-elle ?

Sa définition est très difficile et les réponses diffèrent dans chaque domaine de connaissance.
Voici des extraits provisoires de Wikipédia :

Citation :
Mécanismes de l'intuition

On suppose que l'intuition procède de façon immédiate, c'est-à-dire sans médiation.

Elle est perçue comme ne faisant pas appel à l'Empirisme bien qu'elle puisse en réalité puiser sa pertinence dans des souvenirs enfouis dans l'inconscient ou le subconscient.

On considère les intuitions comme des synthèses qui intègrent l'ensemble des informations que nous mémorisons, y compris les perceptions que nous n'avons pas conscience d'enregistrer.

Ces synthèses s'effectueraient préférentiellement dans le cerveau droit, qui serait plus apte au fonctionnement empirique tandis que le cerveau gauche (siège du langage) travaillerait selon un mode sensiblement plus logique et rationnel.
Citation :
Neuro-physiologie de l'intuition ?

L'hémisphère droit du cerveau serait plus orienté vers les fonctions imaginatives, non rationnelles et intuitives alors que l'hémisphère gauche serait plus souvent engagé dans les fonctions langagières et abstraites.

Il convient de différencier la partie limbique de la partie corticale du cerveau.

La partie limbique (ou parfois reptilo-limbique) est la partie la plus "archaïque" du cerveau et est ce que l'homo sapiens a en commun avec l'ensemble du règne animal évolué. Elle serait le siège des instincts et des émotions. La partie corticale est le siège de la pensée et de l'intellect et est la partie la plus développée de notre cerveau (entre 80-85%) de son volume. Elle est (en proportion) significativement plus développée que celle des autres mammifères.

Alors que, dans l'hémisphère droit, le limbique serait le domaine du senti (gut-feeling), à droite, le cortical serait celui de l'intuition - qui serait donc une fonction évoluée de notre cerveau.
Citation :
Intuitionnisme psychologique sur laquelle s'appuie une partie de la Parapsychologie

Théorie d'après laquelle l'esprit peut percevoir directement les objets extérieurs ("voyance"). C'est l'impression de sentir les choses indépendamment du temps telle une prémonition de l'avenir ; ou sans contact médiatisé physiquement (télépathie)

On attribue à l'intuition des pouvoirs prédictifs. C'est pourquoi la veille et l'intelligence économique font appel en partie à des qualités d'intuition. Toutefois, l'« intuition évidente et la déduction nécessaire » (Descartes, XIIe règle) ne sont pas toujours suffisantes. Toute intuition n'est pas évidente pour tout le monde tant qu'elle n'est pas partagée, et l'induction est également une forme de raisonnement admise en logique générale.
Citation :
Intuitionisme mathématique

L'intuitionisme, avec un seul "n", est un néologisme découlant de la langue anglaise. Il désigne la doctrine défendue par Brouwer et son disciple Heyting, en opposition au formalisme de Hilbert, et d'après laquelle les mathématiques sont intuitives et ne peuvent pas être purement hypothético-déductives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mar 16 Juin 2009 - 23:41

Je reproduis un extrait de L’Homme à la découverte de son âme, pp. 130-131, adaptation du Dr Roland Cahen, qui apporte des éléments intéressants :

Citation :
L'intuition, naturellement, en tant que fonction irrationnelle n'est pas pour l'intellect facile à définir. Je l'ai dite dans mes Types psychologiques « une perception via inconscient », une de ses particularités étant que l'on ne saurait préciser où et comment. elle prend naissance; elle paraît pouvoir .cheminer le long de multiples voies et permet, par son jaillissement, de voir, pour ainsi dire, ce qui se passe « au- delà d'un tournant ». Je m'en tiens là et avoue ne pas savoir au fond comment l'intuition opère; je ne sais pas ce qui s'est passé lorsqu'un homme sait tout à coup une chose que, par définition, il ne devrait pas savoir; je ne sais pas, comment il est parvenu à cette connaissance, mais je sais qu'elle est réelle et peut servir de base à son action. Les rêves prémonitoires, la télépathie et tous les faits de cet ordre sont des intuitions. J'ai constaté de ces phénomènes en quantité et suis convaincu qu'ils existent; on en trouve chez les primitifs et on en trouve partout dès qu'on prête attention aux perceptions qui nous parviennent à travers les couches subliminales de notre être.

L'intuition est une fonction très naturelle, parfaitement normale et nécessaire; elle s'occupe de ce que nous ne pouvons ni sentir, ni penser, parce que cela manque de réalité, comme le passé qui n'en a plus et l'avenir qui n'en a pas autant que nous le pensons. Nous devons être très reconnaissants au ciel de posséder une fonction qui nous octroie certaines lumières sur ce qui est « par ­delà les choses » . Naturellement, les médecins, qui se trouvent souvent en présence de circonstances énigmatiques, ont le plus grand besoin de l'intuition. Plus d'un bon diagnostic est l'oeuvre de cette mystérieuse fonction. On peut souvent montrer, en particulier chez des types franchement intuitifs, que certaines impres­sions sensorielles eurent lieu, qu'elles demeurèrent subliminales, c'est- à- dire ne devinrent pas conscientes, n'en suscitant pas moins, par le détour de quelques associations médiates, une intuition donnée.

En voici un exemple: j'avais une malade qui venait depuis quelque temps déjà me consulter; je la reçus un beau matin dans la maisonnette de mon jardin qui présente sur ses quatre côtés des portes et des fenêtres; celles- ci étant toutes ouvertes, il était impossible de constater la moindre odeur dans ce lieu. Je voulais entamer la conversation et lui demander ce qu'elle avait rgvé lorsqu'elle me dit subitement

- C'est un homme que vous avez reçu avant moi ce matin!
- Qu'en savez- vous? lui demandai- je étonné.
- J'en ai eu soudain l'impression!

Mon regard tomba alors sur un cendrier qui contenait encore quelques mégots de cigarettes. D'ailleurs il était encore tôt da la matinée et improbable qu'une dame soit venue à ma consultation de si grand matin. En outre, ma patiente savait que je ne fume pas moi- même de cigarettes. Ainsi, elle avait conclu de ce faisceau de faits ténus qu'il n'avait pu s'agir que d'un visiteur masculin cette conclusion inconsciente ayant cheminé en elle à son insu jusqu'à sa sphère consciente. C'est de la sorte, à partir de perceptions subliminales, que prennent souvent naissance ce que nous appelons des intuitions. Cela ne saurait nous surprendre, le type intuitif s'employant, avec la plus rigoureuse conséquence, à évincer en lui la réalité des choses telles qu'elles sont. Pour lui, leur atmosphère, leur climat, voilà la vérité qui importe.

C'est pourquoi l'intuitif se sent à l'étroit, « malheureux comme les pierres », lorsqu'il se trouve inclus dans une situation réelle; celle- ci, bien établie, dépourvue de virtualités nouvelles, est pour lui comme une vraie prison; il éprouve, quitte à en pâtir, le besoin immédiat de forcer le réseau qui l'enserre. Tels sont les intuitifs qui papillonnent perpétuellement dans le monde, ne supportant pas et fuyant Ia réalité des choses. Ce comportement peut étendre fort loin ses ramifications, si loin qu'un intuitif peut, par exemple, arriver à perdre l'impression de sa corporalité, la sensation qu'il a de son corps. J'ai connu le cas d'une dame intuitive qui en fit l'expérience. Rentrant un beau jour chez elle, elle découvre inopinément, en chemin, la possibilité et l'existence d'un nouveau problème; elle en est si fascinée qu'elle s'assied sur un banc en dépit d'une température de cinq degrés sous zéro; plongée dans ses réflexions qu'elle poursuivit sans prendre garde à la température ambiante, elle contracte un sérieux refroidissement qui la tient au lit pour quelques semaines.

Voici un second exemple : une femme intuitive, qui jouissait par ailleurs d'un excellent équilibre psychique, fut assaillie au cours d'une consultation par un tas de problèmes complexes et de questions inouïes. Je lui demandai: « D'où tirez­ vous ce fatras? ». Celui- ci constituait pour moi au premier abord une parfaite énigme. J'eus petit à petit l'intuition (chez moi aussi il s'agissait d'une intuition!) qu'il y avait là- dessous quelque chose de corporel. Je lui demandai si elle avait déjeuné. « Non », elle avait totalement oublié de le faire; elle avait simplement faim. Je lui fis apporter une tasse de thé et du pain, et les problèmes s'envolèrent comme ils étaient venus. La faim refoulée avait été à l'origine de cette perturbation. Les intuitifs peuvent être aveugles la réalité des choses à un degré inouï. J'ai aussi connu le cas d'une patiente qui, tout à coup, se mit à ne plus discerner le bruit de ses pas sur le sol. Elle en fut tellement effrayée qu'elle entre­vit précipitamment un traitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mar 16 Juin 2009 - 23:44

Citation :
Le contexte typologique jungien

« Pour C.G.Jung, l'individu dispose, pour s'adapter au monde extérieur et aux conditions de sa propre structure, de quatre fonctions principales qui sont : la Pensée, le Sentiment, la Sensation et l'Intuition.

Chaque être humain possède les quatre fonctions, mais à des degrés d'évolution différents. L'une d'elles est, en général, plus développée et plus consciente que les trois autres, c'est la fonction principale. C’est la plus sûre, celle qui réagît le plus spontanément. Une autre lui sert de fonction auxiliaire (ou adjointe). La troisième et la quatrième sont plus ou moins inconscientes et rudimen­taires.

Les quatre fonctions principales agissent de la façon suivante :

1. La Sensation constate ce qui existe autour de nous elle est perception pure. On l'appelle aussi «fonction du réel ».

2. La Pensée nous indique ce que signifie la chose perçue.

3. Le Sentiment nous transmet la valeur que cette chose a pour nous. Il établit le rapport entre le sujet et l'objet, il admet ou refuse.

4. L'intuition, enfin, vise les possibilités que cachent une chose, un être ou une situation. C'est la fonction de com­préhension spontanée, non réfléchie, venue par la voie de l'inconscient. On dit de quelqu’un qu’il est intuitif s’il porte avec aisance des jugements justes sans justification logique ni possibilité d’analyse.

Description du type Intuition

Celui - ou souvent celle qui perçoit la totalité d'une chose par la voie de l'inconscient et en prévoit les possibilités inhérentes, mais qui est faible, et souvent défi­cient vis-à-vis des exigences pratiques de la vie, repré­sente le type Intuition.

L'Intuition consiste en un flair, une conception de poss­ibilités inhérentes à un être, une intuition ou une chose. L’intuition est la fonction psychologique qui nous communique des perceptions par la voie de l’inconscient. Des faits du monde extérieur ou intérieur, ou leurs liens invi­sibles, peuvent être l'objet de cette perception immédiate. Pour l'intuition, une donnée quelconque se présente en tant que totalité, sans que nous soyons capables, de prime abord, de trouver, ou d'indiquer de quelle façon cette donnée s'est présentée à nous. L'Intuition est un genre de conception instinctive...

Le type intuition extraverti

est constamment à la re­cherche de possibilités nouvelles. Il saisit d'un coup d’œil toutes les éventualités d'une situation. C'est l'inconnu, la nouveauté qui l'attirent. Il vit toujours en avant de lui-même.

Le type intuition introverti

ne s'intéresse pas plus que l'extraverti à la réalisation de ses idées, qui sont plutôt des visions, des inspirations. Sa réalité à lui, c'est son in­conscient peuplé d'images, son monde intérieur inépui­sable de richesses. Absorbé par sa vie intérieure, il perçoit insuffi­samment les réalités extérieures, le sens de l'observation lui fait souvent défaut. Désemparé devant les obli­gations de la vie pratique, il oublie ou néglige sa personne [2] ».

Les « intuitifs » considèrent la vie [3] comme une aventure créative regorgeant de possibilités exaltantes. Ils observent en permanence l'environnement à la recherche d'opportunités et de possibilités qu’elles soient externes ou intellectuelles. Ils découvrent des schémas d'ensemble et des relations que les autres ne perçoivent pas. Ils souhaitent se réali­ser, explorer leurs possibilités, goûter à toutes sortes de choses. Ils ont souvent plusieurs projets en cours, ou plusieurs livres en même temps.

Ils apprennent avec enthousiasme quand les sujets sont variés et sans cesse renouvelés. Ils n'aiment pas beaucoup les cours trop structurés.

Ils ne se laissent pas impressionner par les idées reçues et regardent tout avec un œil neuf. Ils sont plus intéres­sés par ce qui pourrait être que par ce qui est.

Très sensibles, ils sont perspicaces et se projettent dans l'avenir. Ils ont le goût de l'anticipation et devinent où le vent va souffler. Ils ont en ce domaine des intuitions pénétrantes. Ils abordent chaque question l'esprit neuf, sans a priori et aiment bien travailler avec l'inspiration du moment car ils ne se sentent pas à l'aise dans la routine et la bureaucratie, où ils réussis­sent mal et aiment travailler avec des gens aussi originaux et créa­tifs qu'eux.

Ils sont doués pour comprendre intuitivement les relations humaines. Ils devinent aisément les moti­vations des autres et sont à la recherche des significations cachées dans leurs paroles et leurs actions. Ils comprennent souvent les sentiments et les motivations des gens avant même que ceux-ci n'en soient conscients. Ils fonctionnent comme des catalyseurs, plus par influence et exemple que par autorité. Ils ont le souci de l'harmonie entre les personnes ; ils y consacreront d'autant plus d'efforts que les conflits sont pour eux une source de tensions et de fatigues qu'ils vivent mal.

Les personnes intuitives:

- sont portées à faire des synthèses créatives, conceptuelles, symboliques ou métapho­riques,

- elles se montrent souvent créatives, imaginatives et astucieuses, curieuses, et adoptent une vision à long terme.

- Souvent coopératives et serviables, elles peuvent s’avérer sensibles, bienveillantes et emphatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephane

avatar

Nombre de messages : 1610
Date d'inscription : 05/12/2008
Age : 30
Localisation : Liège, Belgique

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mar 16 Juin 2009 - 23:47

Bon, Aroya...

Si on veut pouvoir débattre plus facilement, ne pourrais-tu pas exposer tes propres arguments ? Parce qu'avec des citations, on n'en sortira pas (trop de lecture pour si peu à comprendre, finalement), et on a vite fait de pratiquer la pensée unique Razz

Quel est TON avis sur l'intuition / la raison, exprime-le avec tes propres phrases, stp Razz

Ça sera plus simple et plus honnête pour tout le monde Wink

_________________
\"Il est plus difficile de casser une croyance que de briser un atome\"
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-en-eveil.forumactif.org
BenJ

avatar

Nombre de messages : 777
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 29
Localisation : Non localisable et non localisé

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mar 16 Juin 2009 - 23:51

Je suis d'accord avec Derek. Wink

On se fiche des définitions de Wikipedia, c'est ton avis qui nous intéresse Aroya... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mer 17 Juin 2009 - 0:43

Il faut bien comprendre que je ne peux pas trancher une question que tous les grands philosophes se sont posés, et qui n'est toujours pas résolue aujourd'hui. Les extraits que j'ai reproduis sont donc là pour regrouper des éléments de réflexion. Et c'est une base pour notre discussion : d'autres y ont réfléchi avant nous, au lieu de tout reprendre à zéro, autant utiliser leurs analyses pour les compléter et construire un débat sur ces bases.

Par exemple, BenJ disait :

Citation :
Il n'y a pas d'intuition fausse, sinon c'est une erreur venant du mental.
Quand on pense suivre son intuition mais qu'on se trompe, c'est que le mental et la "raison" ont perturbé l'esprit...
Et justement, Henri Poincaré (qui a pour l'anecdote étudié dans mon université) se demandait, à propos des fonctions continues sans dérivées : « comment l’intuition peut-elle nous tromper à ce point ? ». Léon Brunschvicg, philosophe du début du XXième siècle, lui avait répondu : « avant d’accuser l’intuition, il faudrait prouver qu’elle était bien présente au moment où la faute a été commise. Or pour nous, si une chose est assurée, c’est qu’une intuition fausse n’est pas une intuition du tout, de même qu’une grossesse nerveuse n’est pas une grossesse du tout. Le mathématicien a été trompé, non par l’intuition, mais par une illusion d’intuition. »

Cela montre l'ambigüité de ce qu'on appel "intuition". Henri Poincarré disait pourtant « Deviner avant de démontrer ! Ai-je besoin de rappeler que c’est ainsi que sont faites toutes les découvertes importantes ? » et encore « c’est par la logique qu’on démontre, c’est par l’intuition qu’on invente. »

On pourrait parler là d'intuition au sens créatif et imaginatif. Voyez donc l'importance de cibler correctement ce dont-on parle. Donc, puisque vous le voulez, mon avis est que cette intuition "illusoire" est issue d'un processus cognitif de notre partie limbique (hémisphère droit du cerveau). Percevoir des informations inconsciemment (une image, un objet, une odeur) stimulerait donc cette partie du cerveau pour nous faire prendre des choix consciemment. En revanche, il existe peut-être une intuition plus profonde, celle qui nous ferait prendre des choix uniquement justes, comme le dit Léon Brunschvicg, et en dehors de toute information physiquement recevable, qui serait plutôt due aux phénomènes semblables à ceux impliqués dans la parapsychologie. C'est ce que vous appelez le sixième sens. S'il existe vraiment, ce que j'envisage de plus en plus sérieusement, alors la difficulté serait de bien le distinguer de l'intuition illusoire. Si l'on regroupe ces deux termes en un, comme c'est souvent le cas dans le langage courant, alors on peut dire : l'intuition peut nous tromper, autant qu'elle a trompée Henri Poincaré.

A savoir maintenant, dans quelle mesure cette intuition véritable se manifesterait-elle ? Serait-elle suffisamment intense pour nous pousser à coup sûr dans les bons choix, ou dans la vérité, même pour les sujets les plus complexes ?

Pour l'instant, même si j'admets son existence, j'estime que la raison est plus apte à établir la vérité (bien que comme je l'ai dis plus tôt, l'intuition a aussi son rôle).


Dernière édition par Aroya le Ven 17 Juil 2009 - 2:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephane

avatar

Nombre de messages : 1610
Date d'inscription : 05/12/2008
Age : 30
Localisation : Liège, Belgique

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mer 17 Juin 2009 - 0:56

Je pense que BenJ, Northern_Child et moi sommes d'accord sur ce que nous désignons comme "intuition", à savoir un lien astral / extrasensoriel entre l'univers (le tout, l'un, l'alpha et l'oméga, le yin et le yang, ...) et nous.

C'est ce qui nous relie à ce qu'on pourrait appeler notre nature "divine" et omnisciente... à savoir que nous détenons, dans notre essence la plus pure (l'interconnexion) toute la connaissance universelle... évidemment, je ne peux pas le démontrer, mais comment expliqueriez-vous les visions des médiums, des prophètes (et j'en passe) sans cet état de fait ?
- Bon, bien sûr, il y a de faux-médiums et de faux-prophètes, mais c'est encore un autre débat Very Happy -

Nous avons commencé à débattre de la dualité raison / intuition parce que tu as mentionné le Projet Vénus et la "méthodologie scientifique".

Pour la perception que j'en ai, je pense que le but de Jacque Fresco n'est pas de nous transformer en intellects froids, mathématiques et cartésiens...
À mon sens, le but est d'appliquer la méthodologie scientifique à nos projets, nos idées, nos créations... afin d'éviter un maximum d'erreurs.
Mais le but de cette société hautement technologique n'est-il pas de nous libérer, afin que nous puissions tous nous concentrer sur notre épanouissement personnel ?

Je pense qu'un tel niveau technologique appelle un niveau spirituel plus élevé.
La prise de conscience de l'unité, de l'interconnexion, de l'émergence et de l'amour universel en font partie.
Être libérés du labeur répétitif nous permettra de nous cultiver, d'apprendre... et de développer notre potentiel à fond. TOUT notre potentiel, et j'entends par là notre potentiel créatif sous sa forme la plus pure...

Nous prendrons conscience, au fil du temps, que tout est énergie, et que nous modelons (via nos pensées, nos rêves) notre environnement.
Nous prendrons conscience également que nous possédons des aptitudes que nous n'avions accordées alors qu'à la science-fiction (principalement aux mutants, souvent télépathes, télékinèses, ....).

C'est une ouverture d'esprit que nous devons garder, et je pense que seule l'intuition pourra nous guider sur cette voie...

Jamais la raison ne nous permettra d'exprimer ce potentiel : c'est par l'intuition que nous saurons comment y parvenir (puisque l'expérience de chacun est différent, qu'il s'agisse de méditation ou de télékinésie).

_________________
\"Il est plus difficile de casser une croyance que de briser un atome\"
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-en-eveil.forumactif.org
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mer 17 Juin 2009 - 2:15

Je te rejoins Dereck, et j'ai l'espoir que nous pourrons un jour exprimer ce potentiel que nous classons à notre époque d'irréaliste ou de surnaturel. Si je peux me permettre une extrapolation dans un autre débat, celui de l'existence d'une forme de vie évoluée dans l'univers, et in extenso, sur Terre (outre l'homme), les témoignages rapportés sur les "petits gris" (si on accepte ces témoignages comme sincères) montrent que cette espèce communiquerait par télépathie, et maitriserait déjà largement ce que nous cherchons encore à comprendre.

Ce lien tient bien sûr d'une hypothèse transposée sur une autre, mais si nous imaginons que c'est de ça dont parlent les webbots sur la prise de conscience de la vérité par l'humanité, nous entrerions dans une perspective totalement inédite et bouleversante du monde. J'ai l'espoir intime qu'une telle chose puisse arriver dans un avenir proche et nous permette d'entrer dans une phase nouvelle d'évolution, source d'une nouvelle civilisation.

C'est un doux rêve qui peut être de nos jours fermement critiqué, j'en ai conscience, et sa réalisation n'est d'ailleurs pas indispensable à notre passage au niveau supérieur. Le projet venus peut largement nous le permettre. Faut-il seulement qu'il soit accepté par un nombre suffisant d'hommes.

Dereck3D a écrit:
Pour la perception que j'en ai, je pense que le but de Jacque Fresco n'est pas de nous transformer en intellects froids, mathématiques et cartésiens... À mon sens, le but est d'appliquer la méthodologie scientifique à nos projets, nos idées, nos créations... afin d'éviter un maximum d'erreurs.
Tout à fait et plus particulièrement au niveau politique, où la technologie permettrait dans la limite du possible de prendre des décisions adaptées, logiques, rationnelles, pensées pour le bien commun, et donc dénuées de toute dérive d'intérêt. Il faut aussi séparer la rationalité nécessaire à la prise de décision, de l'émotion propre à l'homme et à ses relations.

Dereck3D a écrit:
Mais le but de cette société hautement technologique n'est-il pas de nous libérer, afin que nous puissions tous nous concentrer sur notre épanouissement personnel ?
C'est son but premier.

Dereck3D a écrit:
Jamais la raison ne nous permettra d'exprimer ce potentiel : c'est par l'intuition que nous saurons comment y parvenir (puisque l'expérience de chacun est différent, qu'il s'agisse de méditation ou de télékinésie).
En quelque sorte oui, jusqu'à ce que nous formalisions par la raison (en suivant l'intuition ?) ce que nous ne maitrisons pas de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephane

avatar

Nombre de messages : 1610
Date d'inscription : 05/12/2008
Age : 30
Localisation : Liège, Belgique

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Mer 17 Juin 2009 - 2:22

Aroya a écrit:
Si je peux me permettre une extrapolation dans un autre débat, celui de l'existence d'une forme de vie évoluée dans l'univers, et in extenso, sur Terre (outre l'homme), les témoignages rapportés sur les "petits gris" (si on accepte ces témoignages comme sincères) montrent que cette espèce communiquerait par télépathie, et maitriserait déjà largement ce que nous cherchons encore à comprendre.

Je confirme cette information, même si je ne peux pas la démontrer, mon vécu me prouve que c'est bel et bien une réalité... Évidemment, mon témoignage repose sur ma bonne foi, qui est à prendre ou à laisser Wink

Aroya a écrit:
Ce lien tient bien sûr d'une hypothèse transposée sur une autre, mais si nous imaginons que c'est de ça dont parlent les webbots sur la prise de conscience de la vérité par l'humanité, nous entrerions dans une perspective totalement inédite et bouleversante du monde. J'ai l'espoir intime qu'une telle chose puisse arriver dans un avenir proche et nous permette d'entrer dans une phase nouvelle d'évolution, source d'une nouvelle civilisation.

Je t'invite, et j'invite d'ailleurs tout le monde (encore et encore) à regarder cette conférence sur le calendrier Maya, présentée par Ian Xel Lungold.

Je pense que le lien entre les webbots et ce qu'il annonce est plus qu'évident, et il y parle très bien de l'intuition... comme du reste Smile

_________________
\"Il est plus difficile de casser une croyance que de briser un atome\"
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-en-eveil.forumactif.org
BenJ

avatar

Nombre de messages : 777
Date d'inscription : 06/12/2008
Age : 29
Localisation : Non localisable et non localisé

MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   Jeu 18 Juin 2009 - 12:28

Pas besoin de chercher des ET pour parler de télépathie...

Les aborigènes, qui vivent dans le Bush australien, le font déjà très bien...
Normal, leur culture n'a pas évolué depuis 50 000 ans, ils ne sont pas "pollués" !

Je vous conseille de lire "Message des Hommes vrais au Monde mutant" de Marlo Morgan.
Pas plus de 5 € en librairie, environ 200 pages, je l'ai bouffé en 2 jours! Razz

On en apprend beaucoup sur nos "capacités latentes"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dualité : Entre intuition et raison   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dualité : Entre intuition et raison
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les relations entre jumeaux , jumelles....
» Comment arriver à suivre son intuition ?
» Les loups ne se mangent pas entre eux
» Est-ce que votre BC ferme entre Noël et le Jour de l'an?
» ARMES ,TRAFIC et RAISON D'ETAT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Monde en Eveil :: Documents et débats classés par thème :: Spiritualité et philosophie :: Discussions et débats-
Sauter vers: