Forum Monde en Eveil

Forum d'échange et d'information alternative, dans tous les domaines
 
AccueilCalendrierRechercherFAQGroupesLiensS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Athéisme

Aller en bas 
AuteurMessage
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Athéisme   Lun 17 Aoû 2009 - 15:15

Manifeste athée
http://atheisme.ca/repertoire/rand_david/manifeste_athee_fr.html
Texte inspiré de l'association Atheist Alliance International, par David Rand, 14/07/09

L'athéisme favorise notre réconciliation avec notre propre humanité en rejetant l'aliénation des croyances infondées et dangereuses. Malgré sa forme grammaticale négative, l'athéisme est une force positive.

Nous valorisons la raison, la pensée critique, l’empirisme, la science, le savoir et le progrès. La raison et la coopération sont essentielles pour surmonter les défis auxquels est confrontée l’humanité. Nous valorisons ce que nous pouvons ressentir par les sens et que nous pouvons saisir et mesurer dans ce monde naturel. Nous tirons nos conclusions sur la base des meilleures données, et changeons nos conclusions en conséquence au fur et à mesure que de nouvelles données se présentent. Notre éthique et nos valeurs s’appuient sur les faits. L’éthique et la morale évoluent avec le temps à mesure que nous comprenons mieux ce monde ainsi que notre impact sur ce monde.

La science est pour nous le meilleur outil pour rechercher la vérité sur notre monde. Nous tenons le savoir en haute estime, et rien ne nous paraît plus noble que les tentatives de ceux qui essaient de le faire progresser. À l’inverse, nous considérons immorale toute tentative de rapetisser ou dénigrer le savoir ou la recherche du savoir. Nous sommes partisans de la modernité et misons sur la capacité de l’humanité à développer un monde meilleur fondé sur la raison.

Nous sommes persuadés que la compassion humaine et l’empathie sont cruciales pour l’amélioration de la condition humaine. La vie est précieuse pour tout être vivant et a de la valeur, et elle est la seule vie que connaîtra chacun de ces êtres. Toute personne a un droit inaliénable à la vie, à la liberté, à la poursuite du bonheur, et à la liberté de conscience. Nous appuyons les valeurs exprimées dans la Convention internationale des droits humains. La liberté de conscience ne comprend pas que la liberté de croyance ; elle inclut aussi la liberté d'incroyance, le droit de n'avoir aucune religion.

Nous abandonnons toute pensée magique, toute espérance infantile en un salut que nous apporteraient des dieux ou des esprits provenant d'un fantastique domaine surnaturel. Nous savons que nous, les humains de cette petite planète, devons nous débrouiller par nos propres moyens, aussi modestes soient-ils. Nous avons la responsabilité d’interagir avec compassion avec les êtres vivants ainsi que de préserver notre planète pour qu’elle puisse être habitée.

Nous ne versons pas dans l'angélisme. Nous détestons l'ignorance, ainsi que l'obscurantisme qui l'engendre. Nous haïssons le bâillonnement et la censure. Nous déplorons la duplicité et la crédulité de plusieurs face aux prétentions surnaturelles. Nous rejetons la pensée unique et le dogmatisme, incapables de s'adapter au progrès et aux nouvelles connaissances.

Nous sommes matérialistes. Nous rejetons toute croyance en un ou plusieurs dieux ou déesses, en des démons ou des anges, en des agents dont les actes seraient incompatibles avec nos connaissances scientifiques solidement acquises, ou en toute autre foutaise surnaturelle. Au fait, le surnaturel est un oxymoron, car si un phénomène dit « surnaturel » était observé, il serait de ce fait naturel, faisant partie de la nature et susceptible d'être étudié par la science.

Nous sommes athées. Nous nous appelons aussi humanistes, libres-penseurs, sceptiques ou laïques, mais nous n'utilisons pas ces étiquettes commes des euphémismes pour masquer lâchement notre athéisme. L'athéisme n'est pas un système de croyances, mais le rejet des systèmes théistes. L'athéisme est le résultat du doute appliqué rigoureusement au théisme.

Nous ne sommes pas agnostiques. Nous savons que les théismes sont des mythologies préscientifiques infondées, héritées de l'antiquité, et que leur fausseté est une certitude hors de tout doute raisonnable.

Nous ne sommes surtout pas déistes. Nous savons que l'hypothèse d'un créateur, même celui qui n'intervienne jamais dans le monde après son hypothétique acte de création, est superflu et sans aucune valeur scientifique ou morale.

Nous sommes des êtres moraux et imparfaits, responsables de nous-mêmes, à l'instar de l'humanité dont nous faisons partie. Nous savons que notre sens moral est inné, un produit de notre évolution biologique et culturelle en tant qu'animaux humains. Nous savons aussi qu'accorder l'autorité morale à un dieu fictif nous aliène de notre humanité, hypothèque notre liberté, et nous déresponsabilise. Nous savons que toute autorité religieuse qui se prétend porte-parole d'un dieu chimérique abuse de cette autorité.

Nous sommes antithéistes, antidéistes et antireligieux. Nous sommes convaincus que la libre expression des idées est nécessaire. Critiquer les religions est non seulement un droit, c'est une nécessité. De toutes les croyances surnaturelles ou paranormales qui empestent la pensée humaine, les divers théismes sont parmi les plus répandues et les plus dangereuses. Nous ne critiquons pas que le fondamentalisme ou l'extrémisme. Nous critiquons aussi les tendances religieuses dites « modérées » ou « libérales ». Toutes les croyances surnaturelles sont irrationnelles, les croyances dites « modérées » relèvant d'une irrationalité un peu plus légère. Toutes les variantes religieuses, qu'elles soient intégristes ou libérales, ont en commun l'arrogance morale, la nature arbitraire de leurs croyances surnaturelles, et un attachement malsain à l'autorité et la tradition religieuses aux dépens de la raison.

Nous préconisons la laïcité, c'est-à-dire la complète séparation entre les religion et l'État, et l'expulsion de toute religion partisane des institutions publiques. Nous sommes prêts à travailler en coalition avec toute autre association, même religieuse, qui partagerait avec nous un but clairement laïque. Mais nous n'édulcorerons pas notre critique antireligieuse pour éviter d'offenser qui que ce soit. Nous respectons la liberté de croyance et d'incroyance, et ce, en prônant des mesures légales qui garantissent cette liberté, mais nous ne sommes pas tenus à respecter la croyance elle-même.

Nous ne sommes pas religieux, et nous n'imiterons pas les religieux. Nous ne nous prétendons pas moralement supérieurs aux croyants. Mais nous ne sommes surtout pas inférieurs non plus, car le préjugé religieux qui associe athéisme avec immoralité ou amoralité n'est qu'un sale mensonge véhiculé, par intérêt, par les institutions religieuses et leurs alliés. Nous savons que l'athéisme est salutaire, ou au pire anodin. Nous ne cherchons pas à criminaliser tout comportement que nous trouverions éthiquement douteux, comme font les intégristes. Les théismes sont des idéologies moralement répugnantes, mais nous ne pouvons ni voulons en interdire la pratique. Nous ne cherchons qu'à en minimiser les dégâts, pour que la pratique religieuse des uns ne piétine pas sur la liberté des autres.

Ce que nous savons surtout, c'est que tout savoir est incomplet et sujet à revision. Si un nouveau phénomène, une nouvelle technologie, de nouvelles données incompatibles avec notre vision du monde se manifestent un jour, alors nous étudierons cette découverte avec ouverture d'esprit et scepticisme en équilibre, et nous rectifierons notre tir s'il y a lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Athéisme   Lun 17 Aoû 2009 - 15:28

L'athée, ne croyant pas en Dieu, et donc pas aux Enfers, n'a pas de morale : rien ne l'obligerait à mener une vie droite et honnête. Qu'en est-il vraiment ?
http://www.morzhelleg.com/atheisme.htm

Être athée pourtant c'est s'apercevoir que tout est à faire, tout est à inventer. C'est prendre conscience que nous avons à charge de devenir humain, nous qui le désirons tant : humain, jamais trop humain... Être athée c'est apprendre à être responsable du seul monde que nous avons, à préserver ses richesses naturelles et culturelles et donc apprendre le respect de la diversité. Tolérance et miséricorde, nous sommes seuls, nous ne pouvons compter que sur nous.

L'éthique est une discipline de la philosophie qui existait déjà bien avant le christianisme, et il est possible de définir ce qui est bien et ce qui est mal, et par là d'adopter un comportement éthique, en s'appuyant sur plusieurs modes de pensée (ou modèles d'éthique) qui ne font pas appel au concept de "dieu".

Les 3 philosophies éthiques ne faisant pas appel au concept "dieu" les plus connues sont:

- Le système gréco-romain des "vertus" : en bref, l'homme doit travailler à développer les côtés "vertueux" de sa personnalité (le courage, la générosité, la gentillesse, le civisme, etc.)

- L'universalisme Kantien : en très bref, il faut se demander:"Si tous les hommes (ou au moins un grand nombre) agissaient selon les mêmes principes que moi, quel serait le résultat ?"

- L'utilitarisme : en très très bref, face à une question éthique, il faut se demander: laquelle des options produira la plus grande somme de bonheur ?

Chacun de ces 3 systèmes est suffisant pour faire des choix éthiques, sans l'aide du concept de dieu ou des préceptes chrétiens. On peut donc en conclure que le fait de ne pas croire en l'existence d'un dieu n'est en aucun incompatible avec le fait de se comporter de manière éthique, et d'avoir des principes éthiques. La prétention de certains chrétiens qui affirment que les athées qui se comportent de manière éthique font du christianisme sans le savoir n'est donc rien d'autre qu'une démonstration d'ignorance de la philosophie."

Quelle différence y a-t-il entre la morale et l'éthique ?
Extrait de L'amour de la sagesse de B. Giuliani

"Le propre de la morale est d'obliger un individu à respecter des règles qui définissent un "devoir être" distinct du réel. [...] Toute morale commande le respect d'un devoir. [...] Le "devoir" au sens moral désigne une obligation absolue. [Il est] est un "impératif catégorique" imposé à tous sans condition. Toute loi morale prend la forme d'un "Tu dois!" qui ne tient aucun compte du désir du sujet et des circonstances de l'action. Elle se fonde sur des valeurs tenues pour absolues, sans rapport avec l'expérience et les sentiments humains. La morale s'autodéfinit : Qu'est-ce qu'un devoir ? C'est le respect absolu du Bien défini par la loi morale. Qu'est ce que le Bien ? C'est de faire son devoir conformément à la loi morale, quelles qu'en soient les conséquences, bonnes ou mauvaises. [...] Toute morale est idéaliste et idéologique : elle exige de respecter un idéal supérieur au bonheur individuel et affirme une totale indifférence au réel.

Le philosophe refuse toute morale ainsi définie parce qu'il est uniquement déterminé par le désir philosophique du bonheur, sans autre moyen que la raison et sans autre référent que l'attention au réel. Les pricipes de son éthique ignorent tout devoir-être, toute valeur absolue, tout impératif catégorique et toute loi morale, parce qu'il cherche seulement la compréhension des moyens nécessaires à la réalisation de son désir de bonheur, pour soi et pour tous.

Le philosophe et le moraliste visent tous deux un "bien". Mais c'est au nom d'un Bien idéal que le moraliste interdit et ordonne certaines actions. l'éthique est entièrement indépendante de toute morale, parce qu'elle ne vise aucune autre valeur que le bien réel des individus. Elle ne vise que le bonheur.[...]

La morale est la fidélité aveugle à une idée, un dogme et une loi, même lorsqu'elle cherche à se justifier par des arguments. L'éthique est la fidélité lucide à la raison, à la vérité et à l'amour. Le moraliste vit dans la haine et dans la crainte du mal qu'il ne comprend pas. Le philosophe s'efforce d'agir dansd le désit et l'amour du bien qu'il comprend. [...]"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ariel232

avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Re: Athéisme   Lun 17 Aoû 2009 - 16:47

Ne pas confondre CRÉATURE et CRÉATEUR DE TOUTE CHOSE...

L'homme n'a pas engendré l'univers, il se contente d'en déchiffrer les lois, et c'est dans] l'humilité non l'orgueil qu'il trouve les réponses...

Il y a une perfection sacrée dans la création. C'est mesquin de ne pas savoir le reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Athéisme   Lun 17 Aoû 2009 - 18:16

Citation :
Ne pas confondre CRÉATURE et CRÉATEUR DE TOUTE CHOSE...

L'homme n'a pas engendré l'univers, il se contente d'en déchiffrer les lois, et c'est dans] l'humilité non l'orgueil qu'il trouve les réponses...

Tu n'a que ces mots à la bouche?! C'est la troisième fois que tu dis ça -_-'
Bourrage de crâne, ce n'est pas une méthode de propagande ça?!

Citation :
Il y a une perfection sacrée dans la création. C'est mesquin de ne pas savoir le reconnaitre.

Et moi je trouve que c'est mesquin de répondre par une ligne à deux articles bien rempli!
Revenir en haut Aller en bas
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Athéisme   Lun 17 Aoû 2009 - 19:26

Athéisme
Dictionnaire sceptique

Traditionnellement défini comme la non-croyance en l'existence de Dieu. En tant que tel, l'athéisme implique un rejet actif de cette idée.

Néanmoins, comme il y a une multitude de conceptions différentes au sujet de Dieu et qu'elles sont généralement enracinées dans quelque culture ou tradition, l'athéisme pourrait se définir comme la croyance qu'un certain mot utilisé pour faire référence à un dieu en particulier ne renvoie, en réalité, à rien. Ainsi, il y aurait autant de types d'athéisme qu'il y a de noms de dieux.

Certains athées peuvent rejeter en bloc l'existence de tous les différents dieux dont ils ont entendu parler. On pourrait dire de telles personnes qu'elles sont polyathées. Mais la plupart des gens qui se considèrent athées veulent probablement dire qu'ils ne croient pas en l'existence du dieu propre à leur culture. Par exemple, la plupart de ceux qui se disent athées dans une culture où domine une des religions du Livre (le Christianisme, le Judaïsme ou l'Islam) veulent sans doute dire, à tout le moins, qu'ils nient l'existence d'un créateur omnipotent, omniscient, providentiel et personnel de l'univers. De leur côté, les fidèles de ces trois religions considèreraient une telle négation comme équivalent à de l'athéisme. Baruch de Spinoza (1632-1677), par exemple, identifie Dieu à la Nature, et à une substance aux attributs infinis. De nombreux juifs et chrétiens le considéraient athée parce qu'il rejetait et le Dieu traditionnel des grandes religions monothéistes et l'immortalité. Thomas Hobbes (1588-1679) était aussi considéré athée parce qu'il croyait que toute substance est matérielle et que, par conséquent, Dieu aussi doit être matériel, et non spirituel. Cependant, ni Spinoza ni Hobbes ne se disaient athées.

Épicure non plus ne se proclamait pas athée, mais il rejetait les conceptions entourant les dieux de la Grèce antique. Les dieux sont parfaits, disait-il. Par conséquent, ils ne peuvent ressembler à ces êtres imparfaits décrits par Hésiode, Homère et autres. Dans la Grèce ancienne, on attribuait aux dieux des faiblesses humaines, telle la jalousie. Or, rien, pas même le comportement des hommes, ne devrait troubler des êtres parfaits. Par conséquent, l'idée que les dieux puissent nous punir ou récompenser est absurde. Être parfait, c'est ne jamais se départir de son équanimité. Ainsi, le concept de perfection implique que les dieux demeurent indifférents au comportement des hommes. Certains ont rejeté la croyance au Dieu des chrétiens pour des raisons semblables. L'idée d'un être parfait qui crée l'univers est illogique. Comment la perfection peut-elle être améliorée? Créer, c'est réagir à un manque, une imperfection. Si on peut répondre à cette objection, il en est une autre : dans la création d'un Dieu tout-puissant et bienveillant, le mal ne devrait pas exister. Par conséquent, soit Dieu est bon, mais permet au mal d'exister parce qu'il n'est pas tout-puissant, soit Dieu est tout-puissant, et permet au mal d'exister parce qu'il n'est pas d'une infinie bonté. Un tel argument ne nie manifestement pas l'existence de tous les dieux.

Certains ont rejeté le Dieu des chrétiens parce qu'ils croient que le concept d'adoration, indispensable pour la majorité des chrétiens, est en contradiction avec celui d'omnipotence (Rachel, 1989). D'autres encore refusent le Dieu des grandes religions monothéistes, parce qu'ils considèrent que les écrits fondateurs n'en sont pas crédibles. Des théologiens ont essayé de prouver l'existence de Dieu sur la base de la seule raison. Néanmoins, le rejet de telles preuves ne constitue pas de l'athéisme.

Certains chrétiens considèrent que les bouddhistes sont athées, apparamment pour la même raison qu'ils considèrent Spinoza ou Platon comme tels : quiconque rejette l'idée d'un Créateur personnel, omnipotent, et infiniment bon rejette Dieu. Pourtant, rejeter Dieu, Yahvé ou Allah ne revient pas à nier tous les dieux. Pas plus que rejeter le Dieu de la religion du livre soit la même chose que rejeter la croyance en un principe suprême de vie et de bonté, un être qui explique à la fois pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien, et pourquoi chaque chose est telle qu'elle est. Rejeter les grandes religions monothéistes n'équivaut pas non plus à rejeter l'existence d'êtres tels que les devas ou les esprits, immortels et exempts de faiblesses humaines ou animales.

Enfin, les athées ne nient pas que certaines personnes aient des expériences mystiques ou religieuses, au cours desquelles elles ressentent la présence de Dieu, ou éprouvent le sentiment d'appartenir à un tout et de saisir le sens profond de la vie. Ils ne nient pas non plus que de nombreuses personnes fassent l'expérience de la présence de Dieu dans leur vie de tous les jours. Ils nient plutôt que les états mentaux produisant ces sensations aient des causes surnaturelles.

L'athéisme est-il très répandu? Une enquête mondiale effectuée par l'entreprise de sondages Gallup en 2000 a montré que 8 % des répondants ne pensaient pas qu'il y avait un esprit, Dieu ou élan vital quelconque. Quelque 17 % n'en étaient pas sûrs. Néanmoins, plus de la moitié de la population mondiale et plus de 90 % des scientifiques du monde entier ne croient pas en un Dieu unique, et seraient donc considérés athées par de nombreux chrétiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'hommes des frontieres

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 07/01/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: Athéisme   Ven 23 Oct 2009 - 3:58

Citation :
Ne pas confondre CRÉATURE et CRÉATEUR DE TOUTE CHOSE...

L'homme n'a pas engendré l'univers, il se contente d'en déchiffrer les lois, et c'est dans] l'humilité non l'orgueil qu'il trouve les réponses...

Il y a une perfection sacrée dans la création. C'est mesquin de ne pas savoir le reconnaitre.



une perfection? je vois pas où tu vois la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephane

avatar

Nombre de messages : 1610
Date d'inscription : 05/12/2008
Age : 31
Localisation : Liège, Belgique

MessageSujet: Re: Athéisme   Ven 23 Oct 2009 - 12:17

Si si, il y a une forme de perfection...

L'univers est parfait dans sa conception, son organisation.

Nous-mêmes, nous sommes "parfaits" dans notre conception (pensez à ces milliards de cellule qui travaillent en collaboration pour donner un être vivant complexe et pensant !), mais tellement imparfaits dans nos comportements...

_________________
\"Il est plus difficile de casser une croyance que de briser un atome\"
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-en-eveil.forumactif.org
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 31
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Athéisme   Ven 23 Oct 2009 - 21:31

Il faut avoué que nous ne voyons pas tout et n expliquons pas tt , oui les religions sont la cause des plus grand massacre dans l'histoire de l'humanité , et je condamne ttes les Églises de ttes les religion , car la plupart crée des fanatiques , par contre la religion en elle même , ces a dire la croyance a un être divin oki , chacun est libre dans sa vie !


Personnellement je croit au énergie etc a la vitalité au Chakra etc des choses que la science n'a pas encore pu expliquer (enfin je croit) , aussi je pense que l'univers n'est pas née du Chaos et n'est pas dirigée par le Chaos , je pense qu'il y a un but a tt ceci ; Après pour savoir quel est ce but , sa je sais pas =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Athéisme   Ven 23 Oct 2009 - 22:47

Citation :
Personnellement je croit au énergie etc a la vitalité au Chakra etc des choses que la science n'a pas encore pu expliquer (enfin je croit) , aussi je pense que l'univers n'est pas née du Chaos et n'est pas dirigée par le Chaos , je pense qu'il y a un but a tt ceci

Tu devrais absolument aller faire un tour dans la partie science et technologie du forum, vidéos.
regarde la vidéo du sujet : Physique quantique - amour - perception
Et tu verras que la science commence a en expliquer énormément.
De plus, avec les nouvelles théories(M que tu peux trouve au même endroit que "Physique quantique - amour - perception"), l'univers n'aurait ni début ni fin.
Un créateur implique un début donc pas de début, pas de créateur.
Revenir en haut Aller en bas
l'hommes des frontieres

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 07/01/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: Athéisme   Sam 24 Oct 2009 - 2:49

non franchement je ne vois pas de perfection, je vois pas en quoi nous pouvons représenter une forme de perfection, l'univers et le monde encore moins.
il faudrait justement comprendre les raisons pour lesquelles notre comportement est imparfait.

pour moi les religions ne sont que des croyances postées dans les ténèbres, ainsi celle ci deviennent moins sombre.
les massacres et les guerres de religion, mais pas seulement, les manipulations aussi ont le but d'assurer la domination d'une croyance sur l'autre, car au fond leur force vient du nombre de croyant, mais pas dans la véracité de leur croyance, pas de croyant pas de religion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephane

avatar

Nombre de messages : 1610
Date d'inscription : 05/12/2008
Age : 31
Localisation : Liège, Belgique

MessageSujet: Re: Athéisme   Sam 24 Oct 2009 - 4:36

C'est ton droit, l'hommes des frontieres, de voir le verre à moitié vide ou à moitié plein Smile

Les choses ne sont ni plus ni moins que le regard que l'on porte sur elles... il en va de même pour la société : elle devient la projection de nos peurs et de notre haine de nous-même.
Elle est donc auto-destructrice, par essence.

_________________
\"Il est plus difficile de casser une croyance que de briser un atome\"
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-en-eveil.forumactif.org
l'hommes des frontieres

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 07/01/2009
Age : 43

MessageSujet: Re: Athéisme   Sam 31 Oct 2009 - 16:05

oui j'ai un besoin de comprendre, mais je ne trouve pas d'explication que des croyances, si on perd toutes formes de croyance, alors tous laisser pour aller vers l'inconnu ne peut que faire peur.

j'ai fait de ma vie un enfer parce que j'ai refusé toutes croyances. pour moi savoir a été toujours plus important. je ne peut même pas me qualifié d'athée. je me suis conduit dans le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Athéisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Athéisme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séisme et centrale nucléaire...
» Séisme de magnitude 8.9 au Japon
» Séisme du 15 août 2007 au Pérou
» Séisme de 1988 en Arménie
» [58] Nièvre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Monde en Eveil :: Documents et débats classés par thème :: Spiritualité et philosophie :: Religion-
Sauter vers: