Forum Monde en Eveil

Forum d'échange et d'information alternative, dans tous les domaines
 
AccueilCalendrierRechercherFAQGroupesLiensS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2011 ou 2012 ???

Aller en bas 
AuteurMessage
Breach

avatar

Nombre de messages : 458
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 32
Localisation : Midi-pyrénnées, France

MessageSujet: 2011 ou 2012 ???   Mer 16 Sep 2009 - 14:50

Salut à tous,

je post un petit article que j'ai trouvé sur EveilQuest, et qui a résolu un soucis que j'avais personnellement, j'espère que ça pourra en faire autant pour d'autres. Je complète par du liens traitant du même sujet à la fin... Bonne lecture.


Fin du calendrier maya : 2011 ou 2012 ?
jeudi 4 juin 2009, par anonyme (Date de rédaction antérieure : 4 juin 2009).



12345 0 vote
Titre original : "Les dangers concernant la croyance que le Calendrier Maya se termine le 21 Décembre 2012 !"
par Carl Johan Calleman

Il y a environ huit ans, John Major Jenkins et moi-même avons eu une discussion au sujet de la signification de la date de la fin du calendrier Maya, la question étant de savoir plus précisément si les énergies du Compte Long se terminent le 28 Octobre 2011 ou le 21 Décembre 2012. Ceci demeure encore le point le plus important auquel est confrontée toute personne s’intéressant au « phénomène 2012 », mais alors qu’à l’époque le débat aurait pu paraître théorique, voire même donner matière à tergiverser, c’est à présent un sujet qui a des conséquences considérables et concrètes quant à notre façon d’envisager le futur.

Alors que de nombreuses personnes voudraient occulter le sujet ou ménager la chèvre et le chou concernant cette date butoir, personne ne peut le faire tout en gardant intacte son intégrité intellectuelle.

Depuis cette discussion, Jenkins est apparu dans un documentaire sur une Chaîne télévisée consacrée à l’Histoire (la History Channel), où le 21 Décembre 2012 est présenté comme une date déterminée à l’avance comme celle d’un « Jugement Dernier » où le monde toucherait à sa fin. Je reçois un bon nombre de courriers, provenant parfois de jeunes gens qui s’inquiètent du fait que le monde va se terminer à cette date depuis qu’ils ont vu ce documentaire posté sur YouTube.

Alors que la plupart des personnes instruites rejetteraient certainement cette manière de présenter le calendrier Maya, il est tout de même important de se poser la question à qui cela bénéficie. En dehors des gens participants à de tels documentaires, je ressens qu’il y a également effectivement beaucoup de personnes qui prétendent que le calendrier Maya va s’arrêter le 21 Décembre 2012 . Cependant, je ne crois pas que le fait que nous n’entendions pas parler dans les médias du 28 Octobre 2011 est dû au hasard. Pour commencer, autant que je sache, aucune personne adhérant à la date du 28 Octobre 2011 n’a jamais présentée celle-ci comme une date de fin du monde déterminée à l’avance et donc associant indûment le calendrier Maya à la peur.

Depuis la discussion mentionnée plus haut, deux cultures intellectuelles différentes ont émergées autour de ces deux dates de fin possibles, l’une basée sur la croyance (21 décembre 2012) et l’autre fondée sur l’évidence (28 Octobre 2011). Ces deux cultures sont aussi différentes l’une de l’autre qu’elles ne le sont elles-mêmes de l’utilisation du calendrier Grégorien.

Concernant la proposition du 21 Décembre 2012, cette date de 2012 est basée sur une croyance non prouvée que le cycle précessionnel a en réalité une signification pour l’évolution humaine, et étonnamment, autant que je sache, il n’y a personne défendant cette date butoir qui semble avoir jamais tenté d’essayer de prouver cette hypothèse élémentaire. La date du 28 Octobre 2011 est en contraste fondée sur une immense évidence scientifique comme quoi les Neuf Inframondes et les Treize Ciels (ou 13 Paradis) - connus grâce à des sources provenant des anciens Mayas - décrivent effectivement l’évolution cosmique sous tous ses aspects. De plus, tandis qu’il existe une évidence considérable que les Mayas ont basé leur prophétie et leur prédiction sur les changements entre baktuns, katuns, tuns, etc, il n’y a pas un seul ancien texte Maya qui mentionne les 26.000 ans du cycle précessionnel.

Etant donné que les défenseurs de la date du 21 Décembre 2012 ne reconnaissent pas ces points de changements du calendrier Maya les amenant vers leur date de fin, leur hypothèse est alors invérifiable à partir des prédictions qui ont été faites, ce qui caractérise toute théorie scientifique sérieuse. Donc, cela se qualifie plutôt comme une croyance que comme de la science. En conséquence, une culture a émergé autour du 21 Décembre 2012, basée sur rien de plus qu’une croyance, étant donné qu’elle sert une projection idéale pour les fantasmes, les peurs et les espoirs plutôt que quelque chose qui peut être prouvé et compris, scientifiquement fondé sur les patterns du calendrier Maya.

La date de fin du 28 Octobre 2011 peut cependant être comprise de manière rationnelle. Il a également été vérifié par plusieurs prédictions, plus récemment par les miennes, qu’un effondrement économique adviendrait et qu’alors : « quelle que soit la forme qu’un tel écroulement [financier] pourrait prendre, il semble que le meilleur pari est qu’il pourrait avoir lieu autour du moment où la cinquième NUIT commencera, en Novembre 2007 [plus exactement le 19] ». (The Mayan Calendar and the Transformation of Consciousness, page 233).

Conformément à cette prédiction, les économistes sont à présent d’accord que cela a commencé en Décembre 2007 (voir Fig.1). En fait, cette prédiction avait été déjà été formulée dans mon premier livre en Anglais, Solving the Greatest Mystery of Our Time : The Mayan Calendar écrit en 1999 et publié en 2001 (page 187). C’est véritablement en parallèle avec la fameuse prédiction d’Edgar Cayce concernant le crash boursier de New York, réalisée cependant dans ce cas, près de dix ans auparavant, et donc faite bien avant que n’importe quel économiste professionnel aurait pu même considéré une telle débâcle financière.

Je ne revendique cependant pas avoir des capacités psychiques hors du commun, au lieu de cela cette prédiction atteste du fait qu’avec la date correcte du 28 Octobre 2011, le mystère du calendrier Maya a été parfaitement résolu et que ces prédictions sont exactes, pouvant être vérifiées par toute personne qui désire examiner les pages correspondantes dans mes livres.

En contraste, il n’y a personne ayant prétendu que la date de la fin du calendrier Maya est le 21 Décembre 2012 qui ait fait de prédiction similaire et surtout ne peut prétendre avoir fait une seule prédiction exacte basée sur le calendrier Maya. Ceci devrait déjà être une alerte rouge pour quiconque recherche une manière de comprendre l’évolution de la civilisation basée sur le calendrier Maya.

Avant d’aller plus avant quant aux conséquences concrètes qu’implique l’adhésion à l’évidence fondée sur les faits, ou à elle à celle d’une croyance dans l’interprétation du calendrier Maya, je crois cependant qu’il est nécessaire de reparler de la nature du temps et de ce qui rend le calendrier Maya si particulier. En d’autres mots, il est important de savoir si nous avons une bonne raison au départ de nous intéresser au calendrier Maya. Pourquoi le calendrier Maya a-t-il une date de fin contrairement à tous les autres ? La réponse à cela est que le calendrier Maya exprime une notion du temps totalement différente des autres calendriers.

La plupart des calendriers, qu’ils soient Grégorien, Musulman, Bouddhiste ou Juif, sont basés sur les cycles astronomiques et reflètent un temps ininterrompu. Ils décrivent un temps mécanique mesurable, c’est l’aspect du temps que les Grecs appelaient Chronos, qui est également le seul qui est reconnu par le monde moderne. Que ce soient des cycles lunaires, terrestres ou précessionnels, les cycles astronomiques continueront dans les prochains billions d’années, il n’y a cependant aucune raison que des calendriers basés sur ces cycles ne parviennent jamais à une fin. Puisque le calendrier Maya a toutefois une date de fin, ceci doit évidemment être fondé sur un autre type de temps que le temps mécanique et sa date d’achèvement doit être discutée en opposition avec les origines du temps établies sur la conscience- que les Grecs appelaient Kairos, et nous devons nous demander quelle est l’origine de ceci.

Si nous retournons aux anciennes sources pour découvrir les informations se rapportant au Compte Long Maya, elles ne disent jamais que ceci serait établi sur quelque cycle astronomique (1). Au lieu de cela, les sources Maya - par exemple au Temple des Inscriptions de Palenque, disent explicitement que le Compte Long est fondé sur l’Arbre du Monde ou ce à quoi d’autres cultures se réfèrent comme l’Arbre de Vie. Comme je le décrirai dans mon prochain livre The Purposeful Universe (Inner Traditions, December 2009) le temps Maya est en fait quantifié et décrit différents états quantiques de l’Arbre de Vie Cosmique.

C’est toujours en opposition aux origines de tels changements quantiques dans le temps, et non pas au flux continuel des cycles astronomiques, que nous pouvons comprendre les moments décisifs de nos vies mais aussi des civilisations humaines. Derrière ces changements quantiques, l’Arbre de Vie Cosmique au centre de notre univers n’a été découvert qu’en 2003 par la science moderne. Pourtant, le fait que cela est réel, et non pas un simple symbole ou un mythe, appelle à une révolution quant à notre façon de voir toute notre existence. Cela affecte non seulement la science, mais également la manière dont nous comprenons les prophéties religieuses, qui incluent souvent des références à l’Arbre de Vie. D’où, par exemple, le Livre des Révélations qui se réfère à cela et il semble que cela nous revient juste au bon moment à la conscience.

Puisque le calendrier Maya qui a pris source dans l’Arbre de Vie non seulement chacun de ses jours mais aussi chaque katun, baktun, pictun, etc... sont associés à un symbole comme le signe du jour et à un nombre, symboliques de ses différents états quantiques. Ces états créent par la suite les ères géologiques et historiques de l’évolution cosmique auxquelles les Mayas se réfèrent en tant qu’Ages.

Le calendrier Maya touchant à sa fin, de nombreuses personnes sont dans l’attente - à juste titre - d’un changement quantique, mais par définition, un cycle astronomique continuel ne permet jamais à des changements quantiques de se produire. La raison pour laquelle le calendrier Maya est capable d’expliquer de si nombreux sauts quantiques dans les archives fossiles et les changements de paradigmes dans l’histoire de l’humanité (qui est loin d’être lente et continuelle) est le fait même que contrairement aux autres calendriers, il est quantifié.

La compréhension du temps quantifié Maya nous fournit une manière significative de regarder la soi-disant date de fin qui n’est même pas potentiellement une fin du monde préprogrammée. (C’est pourquoi personne adhérant à la date du 28 Octobre 2011 n’a été jusqu’à affirmer qu’il y a une fin du monde préprogrammée). La date de fin reflète simplement un point dans le temps où l’Arbre de Vie Cosmique atteint son état quantique le plus haut.

Cela implique également que ce n’est pas le commencement d’un nouveau cycle et c’est uniquement sur cette base qu’il est rationnellement compréhensible que cet état servirait à créer un millénaire de paix dans la "Nouvelle Jérusalem » tel que le nouveau monde est appelé dans le Livre des Révélations. Pour utiliser à la place une métaphore Hindoue, il devient logique que l’avènement de ce plus haut état signifie la libération des cycles du Karma.

Pour l’étudiant du calendrier Maya fondé sur l’évidence, il saura que pratiquement tous les conflits et les guerres dans l’histoire de l’humanité trouvent leur origine dans les changements quantiques entre les énergies cosmiques, et c’est seulement à l’approche de leur achèvement qu’il y a une sérieuse raison d’espérer l’émergence d’un monde en harmonie. Donc, avec cette interprétation du calendrier Maya, il n’y a absolument aucune raison de penser que la date de la fin signifie la fin de la vie ou d’un « Jugement Dernier » où le monde serait préprogrammé à se terminer.

Ce que la date de fin signifie réellement est que le 28 Octobre 2011, les changements entre les énergies verront leur achèvement et il n’est pas étonnant qu’il y en ait beaucoup qui sentent intuitivement que l’année 2012 qui suivra sera très spéciale. Les processus qui ont dirigé l’évolution cosmique jusqu’à présent ne seront plus opérants et après le temps nécessaire pour que les choses se positionnent, les êtres humains seront laissés à eux-mêmes afin de créer leur évolution.

De mon point de vue, ce que cela veut dire est que la date de fin n’est pas un changement de plus. Cela constitue plutôt la fin des changements qui ont été causés par les alternances entre les états quantiques de l’Arbre de Vie jusqu’à ce point, illustré par le changement quantique mentionné ci-dessus qui a mené au déclin de l’économie pendant que la cinquième NUIT commençait. Une telle vision du jardin d’Eden (quoique à un niveau supérieur) manque évidemment de tout support rationnel parmi ceux qui défendent ce que nous regardons dans le calendrier Maya comme basé sur les cycles astronomiques mécaniques, où un nouveau cycle commencera alors.

Comprendre la libération de l’humanité et un futur retour au Jardin d’Eden nécessite néanmoins un temps quantifié. Ceci illustre un principe important, à savoir que même si le calendrier Maya fondé sur l’évidence n’est pas difficile à comprendre, il n’est pas insignifiant. Le calendrier Maya est fondamentalement différent de tous les autres calendriers, comment et pourquoi cela est ainsi est quelque chose qui a besoin d’être profondément honoré et respecté.

Cycle Jour-Nuit Maya

De cette perspective où nous approchons de la fin des changements cycliques et de l’état quantique le plus haut de l’univers, il est également logique que la débâcle financière dans laquelle nous sommes actuellement n’est pas simplement une « récession » ou une « dépression », comme nous les avons connues lorsque nous y avons été précipités par le passé au cours des NUITS du calendrier.

Le déclin est plutôt le commencement de la fin des cycles de l’économie. Pourtant, à partir de l’étude du calendrier Maya, depuis que nous savons que les périodes de temps où l’économie se contracte sont les NUITS, nous pouvons faire certaines prédictions quant à comment cette fin des cycles économiques va se jouer. La première impulsion qui a conduit la croissance économique vers le bas est ainsi apparue avec la cinquième NUIT et a aboutit à une baisse rapide de la croissance, une chute des indices de valeurs, et des augmentations des licenciements et des saisies.

Nous sommes actuellement dans une période entre de telles NUITS, le Sixième JOUR (voir Fig.2), où les mêmes processus continuent plus lentement et peuvent même être légèrement inversés. Approximativement au moment où la Sixième NUIT va commencer, le 8 Novembre 2009, nous pourrons cependant nous attendre à ce que la débâcle s’intensifie et que le dollar américain s’effondre et avec lui le système mondial monétaire établi. Beaucoup de choses peuvent déclencher un tel évènement, mais il est important de comprendre que quoi que ce soit qui le déclenche, c’est l’énergie de cette NUIT qui le mettra à jour. Par la même occasion, c’est aussi pourquoi ce qui sera mis en place au cours de l’énergie de la Renaissance au milieu du Sixième JOUR est si important.

Nous ne pouvons qu’imaginer ce qu’un tel effondrement veut dire, mais je ressens qu’il est clair pour tout le monde que les conséquences dans nos vies de tous les jours seront considérables. A cause des épreuves, beaucoup pourront perdre la foi en cette Création ou penser que nous somme entrain d’être punis. Je pose sur cela un regard différent : la conscience de l’Inframonde Galactique est déjà pré-planifiée pour établir un mécanisme de protection pour la planète en mettant fin en premier lieu à la croissance, ce qui est ce que tout cancérologue ferait avant que toute guérison ne puisse s’effectuer (2). Le lecteur peut à présent réaliser que nous sommes arrivés à un point où la discussion sur la date de la fin du calendrier Maya est une question cruciale puisque la manière dont nous envisageons le futur dépendra directement de cela. Ceci n’est ni du pinaillage ni des fantaisies New-Age irresponsables. Ceux qui défendent la date du 28 Octobre 2011 fondée sur l’évidence pourront en fait conseiller les gens de se préparer à l’avance pour cette débâcle économique à venir dans la Sixième NUIT.

Ceux qui parlent du 21 Décembre 2012 sont cependant probablement susceptibles, dans leur logique, de continuer à faire des projections sur cet écran fantasmagorique dans le futur. En fait, ce que ces personnes disent aux autres est « Ne vous préparez pas pour le Nouveau Monde maintenant ! Attendez que le changement du 21 décembre 2012 advienne ! » puisqu’ils ne reconnaissent aucun changement quantique avant ce point dans le temps. Connaître la date exacte de la fin est alors une question d’une importance capitale pour les gens, car c’est leur seule manière de savoir quel changement quantique ils sont entrain d’expérimenter dans le moment présent.

Pendant que de nombreuses personnes défendant la date du 21 décembre 2012 sont simplement entrain de prendre le train en marche afin de se mettre en avant (et de vendre certains produits) je ressens qu’il est temps qu’ils considèrent quel type de responsabilité ceci implique aussi pour d’autres personnes. Ce n’est probablement pas le fait du hasard que le film de la Major Hollywoodienne « 2012 » - sûrement planifié afin de semer la confusion chez les gens concernant le calendrier Maya - a été annoncé pour sa sortie en Novembre 2009 lorsque la Sixième NUIT va commencer.

Les médias dirigeants utiliseront alors la date du 21 Décembre 2012 pour manipuler la vérité et il y en a bien sûr toujours qui sont prêts à jouer le jeu. C’est assez facile de voir à qui cela profite que le calendrier Maya soit projeté de cette manière dans un temps dans le futur où il sera trop tard pour s’aligner avec lui. Pendant que le système monétaire international établi s’effondre au cours de la Sixième NUIT, les choses peuvent aller essentiellement vers l’une ou l’autre de deux directions. Cela ira soi vers la direction de l’organisation locale d’une nouvelle économie sans banques ni intérêts ou vers celle d’une croissance au service de la création d’un monde sans domination.

Un effondrement du système monétaire international - surtout s’il est lié à un moratoire de toutes les dettes - a le potentiel d’ouvrir la voie vers un monde véritablement égalitaire, fondé sur la coopération volontaire et où la cupidité ne détruira pas le monde. Ceci, bien sûr, exclut l’existence d’un système bancaire et monétaire organisé dans l’intérêt d’une minorité et conduit par la soif de valeurs abstraites plutôt que par les besoins humains.

Je pense cependant qu’il serait naïf de croire qu’une telle mise en œuvre d’un Nouveau Monde en accord avec le plan cosmique adviendrait sans résistance. Certains veulent conserver le pouvoir sur les autres. Qui plus est la chute de l’ordre dominant établi leur serait intolérable car cela anéantirait leur sécurité acquise dans un monde auquel ils se sont habitués. Les banques, les gouvernements, les médias et les entreprises mondiales chercheront alors naturellement à établir une nouvelle monnaie unique et à garder le contrôle, ce à quoi ils sont très bien préparés.

Ceci est spécialement le cas si les gens ignorent le calendrier Maya fondé sur l’évidence sans avoir la capacité de voir cette période difficile comme faisant partie d’un processus conçu pour nous amener vers un nouveau monde. Je suis pourtant convaincu que le prochain Inframonde Universel apportera une nouvelle conscience d’unité entraînant un immense bonheur d’exister, l’amour et la compassion pour toutes choses telles qu’elles sont.

Par conséquent, les choses peuvent ne pas « s’améliorer » dans le sens dont en parle l’ancienne économie, mais la vie sera plus agréable grâce à un nouveau niveau de conscience par lequel les choses seront perçues d’une autre manière. Dans les années à venir nous serons donc confrontés à un mélange déroutant de développements apparemment contradictoires. La connaissance que le calendrier Maya fondé sur des preuves évidentes se termine le 28 octobre 2011 est un aspect crucial de la préparation à tout ceci, ce qui donne au moins aux gens un point de repère quant aux rythmes auxquels les choses vont évoluer même si cela prendra un certain temps pour que tout se mette en place après cela.

La vision qui est entrain d’émerger pour les prochains temps n’est donc ni que « le monde touche à sa fin » ni que « nous planerons joyeusement » à une certaine date à venir préprogrammée. Nous voyons plutôt un scénario assez complexe basé sur la meilleure évidence que nous ayons pour la compréhension du futur. Cela a beaucoup en commun avec le scénario de la naissance difficile de la "Nouvelle Jérusalem" telle qu’elle est présentée dans le Livre des Révélations. Comme ce livre nous le fait remarquer ce monde n’est toutefois pas accessible pour tous et c’est un scénario qui demandera quasi certainement de l’endurance par la force spirituelle et par l’intégrité. Je ne veux ajouter aucune connotation religieuse à cette discussion, mais il apparaît clairement que toute personne qui aspire à entrer dans ce nouveau monde doit sincèrement chercher la vérité et éviter les explications simplistes.

Même si le calendrier Maya est donc universel et fondamentalement connecté au Livre des Révélations, il est néanmoins important de savoir comment les Mayas de notre époque voient leur date de fin. Naturellement, certains d’entre eux sont heureux que leur calendrier ait reçu une attention mondiale et croient simplement à ce que les archéologues leur ont dit, c’est-à-dire à la date du le 21 Décembre 2012 (le Compte Long actuel sur lequel est basée cette date est hors d’usage chez les Mayas depuis longtemps aussi celle-ci leur a été avancée par les archéologues modernes).

Mais des sources qui font autorité comme Don Alejandro Oxlaj du Conseil des Aînés ne prennent pas le train en marche. Comme toute personne qui a vu l’entretien que j’ai fait avec lui il y a deux ans (disponible en DVD à MayanMajix) il dément la date du 21 décembre 2012 comme étant une erreur de calcul (ce qui en fait m’a surpris à l’époque). Il apporte également la prophétie des Treize Baktuns et 13 Ahau, en accord avec la date du 28 octobre 2011(qui est 13 Ahau). Il ne stipule cependant pas comme moi une date de fin, même si nous sommes d’accord que le dernier changement de katun (commencement de la dernière période prophétique de 7200 jours) s’est mise en place en 1992. Aux alentours de ce changement de katun le 10 février 1992 nous pouvons aussi voir très clairement que des évènements majeurs ont pris place, ce fut un changement quantique façonnant le monde entier : la fin de la Guerre Froide et l’effondrement de l’Union Soviétique (le 25 décembre 1991), l’institution de l’Union Européenne (le 7 Février 1992) et le lancement de l’Internet (Août 1991).

Au moment du changement de katun préconisé par les personnes défendant le 21 Décembre 2012 - (John Jenkins donne le mois d’Avril 1993 dans le documentaire « Doomsday » sur une Chaîne télévisée consacrée à l’Histoire (History Channel) - le nouveau monde était donc déjà établi. Ainsi, dans l’avenir, les personnes adhérant à cette date de fin demeureront toujours dans les eaux stagnantes coupés de ce qu’il se passe réellement dans le monde.

Ceci démontre que la date de fin est de la plus extrême importance et que ceux qui veulent faire consciemment partie des changements quantiques à venir et surfer sur les vagues de la création que ces derniers génèrent, rateront cette opportunité s’ils rejettent le calendrier Maya fondé sur les preuves évidentes dont la date de fin est le 28 Octobre 2011. Si vous ignorez l’évidence et écoutez les prophètes de « l’alignement » (3) du 21 Décembre 2012, vous êtes alors susceptibles de devoir en payer vous-mêmes les conséquences. Avec l’accélération du temps de l’Inframonde Galactique, la différence de 420 jours entre les deux dates de fin est littéralement aussi grande que le jour et la nuit.

Seattle Le 15 mai 2009

Biographie : Carl Johan Calleman a obtenu un PH.D. en Biologie Physique à l’Université de Stockholm et a été cité plus de 1500 fois dans la littérature scientifique validée. Il a été un Chercheur Senior dans la Santé Environnementale à l’Université de Washington à Seattle et a travaillé au service du WHO en tant qu’expert cancérologue. Avec son livre Solving the Greatest Mystery of Our Time : The Mayan Calendar (Garev 2001) il a initié l’étude du calendrier Maya fondé sur les évidences qui a été suivi de The Mayan Calendar and the Transformation of Consciousness (Bear and Co, 2004) et son prochain livre The Purposeful Universe (Bear and Co, December 2009). Ce prochain livre décrit pour la première fois en 150 ans la réalité physique de l’Arbre de Vie présentant une alternative complète au Darwinisme.

Sa page web : www.calleman.com Texte Original : The risks of believing that the Mayan calendar ends December 21, 2012 ! Vous trouverez une discussion sur cet article ici : http://mayanmajix.com/portal/ Traduit par Pascale-Linda Steketee Source de l’article traduit : http://www.letransmuteur.net




Explication calendrier :

http://www.nous-les-dieux.org/Le_calendrier_Maya
http://cozop.com/internaute_choix_realite_org/un_survol_du_calendrier_maya_par_excellent_ian_xel_lungold
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/vitorticoli
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 32
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: 2011 ou 2012 ???   Jeu 17 Sep 2009 - 22:47

Sympa merci pour ce Document sa aporte un peu plus de clarté , sur la dite date de fin du Calendrier maya . =)


Personnellement sa me réjouis , car comme je te l avais dit 2012 sa me parait faire 3 siècle plus que 3 ans^^ donc si la date du 'changement" est plus proche ces que du Bon =)


Et comme je le dit a d'autre , si le monde change pas, ces la fin . . .



Merci pour ce Doc Breach ; )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 32
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: 2011 ou 2012 ???   Jeu 19 Nov 2009 - 21:15

La rumeur court, elle enfle et ira sans doute crescendo jusqu'au solstice d'hiver 2012 : les Mayas ont prédit la fin du monde pour le 21 décembre de cette année-là. Et un film récemment sorti sur les écrans va sans doute alimenter cette rumeur en lui donnant corps.

Peut-être le monde disparaîtra-t-il dans trois ans, ce jour de décembre mais les Mayas ne l'ont pas annoncé. Rien dans ce que nous connaissons de leurs écrits ne permet de dire que ces Amérindiens ont fait une telle prophétie. C'est une extrapolation sans fondement de leur conception cyclique de l'histoire.


Le destin des unités de temps appelées kin, uinal, tun, katun et baktun (1) était, dans le cadre de la civilisation maya, sous la dépendance de leurs dénominations tirées d'un calendrier divinatoire connu sous le nom de Tzolkín (2). Un intervalle de 13 baktuns ou 1 872 000 jours devait s'écouler avant qu'une même quintuple dénomination tirée du Tzolkín ne revienne. Cet intervalle de temps est la durée de ce que les mayanistes appellent le grand cycle. Le grand cycle en cours a commencé le 11 août 3114 (3) av. J.-C. et la quintuple dénomination que le Tzolkín associait à ce jour sera aussi celle du 21 décembre 2012. De ce fait, avec le lever du soleil du solstice d'hiver 2012, comme avec celui du 11 août 3114 av. J.-C., commencera un nouveau grand cycle ; ce qui suppose que le grand cycle dans lequel nous vivons se soit achevé avec le coucher de soleil du jour précédent.

Tel est sans doute le fondement de cette rumeur. Mais les Mayas n'ont rien écrit qui permette de dire que ce jour de décembre 2012 sera celui de la fin du monde. Leurs écrits tendraient même à étayer le contraire.

Dans la cité de Palenque (4), K'inich Kan B'alam II, le successeur du grand roi K'inich Janaab' Pakal I (5), éleva trois temples (6) regroupés autour d'une place centrée sur une petite pyramide radiale. Les archéologues ont baptisé cet ensemble " Groupe de la Croix ". Le mur du fond de l'un de ces temples, le Temple de la Croix, porte un panneau dont le centre est occupé par la représentation de K'inich Kan B'alam II faisant face à son père et prédécesseur sur le trône de Palenque. Encadrant ces deux personnages, un texte glyphique raconte une histoire dont le récit commence avec la mention de la naissance de la Première Mère un jour de décembre 3121 av. J.-C., c'est-à-dire durant le grand cycle précédant celui dans lequel nous vivons. Le récit se poursuit pendant le grand cycle en cours, notamment par la relation de la naissance du premier fils de la Première Mère, en octobre 2360 av. J.-C., et l'intronisation de cette dernière comme premier souverain de Palenque, en 2305. Le 11 août 3114 av. J.-C. n'est qu'évoqué pour dire qu'à cette date le nouveau grand cycle commença après qu'une période de 13 baktuns se fut achevée. Aucun événement cataclysmique n'est mentionné qui aurait provoqué la fin du monde en même temps que celle du précédent grand cycle.

Par ailleurs, la date correspondant au 21 octobre 4772, donc qui appartient au grand cycle suivant celui dans lequel nous vivons, est inscrite sur l'un des panneaux du Temple des Inscriptions de cette cité de Palenque sans qu'il soit fait mention d'une quelconque fin du monde qui aurait eu lieu 7 baktuns et 8 kins plus tôt, soit le 21 décembre 2012.
Dès lors, il n'y a aucune raison d'attribuer aux Mayas la prophétie selon laquelle 13 baktuns après le 11 août 3114 av. J.-C., c'est-à-dire le 21 décembre 2012, le monde connaitra sa fin.
A titre subsidiaire. Le lecteur aura compris que les Mayas utilisaient un calendrier différent du nôtre. C'est parce qu'un événement, qui se produisit durant la colonisation, fut daté dans les calendriers maya et julien qu'il fut possible d'établir une corrélation entre ces deux calendriers. A la base de cette corrélation, déterminée par J.T. Goodman et marginalement modifiée par J.Martinez et J.E.S Thompson, il y a notamment la thèse selon laquelle les Mayas ne corrigeaient pas le décalage entre la durée du Haab (leur année de 365 jours) et celle de l'année solaire tropicale. Dans le cadre de notre système calendaire le retour périodique de l'année bissextile assure la résorption d'un tel décalage. Or, la probabilité est forte pour que les Mayas, qui connaissaient la durée de l'année solaire tropicale, aient procédé à une telle résorption avec un système différent de celui que nous utilisons (7).

Dès lors le nouveau grand cycle ne devrait pas commencer le 21 décembre 2012 mais avec le solstice d'hiver 2014 (7).

André SEGURA, Maître de conférences des universités




Infos du journal Le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Estrella

avatar

Nombre de messages : 91
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 46
Localisation : Sud de la France

MessageSujet: Re: 2011 ou 2012 ???   Jeu 19 Nov 2009 - 23:02

https://www.dailymotion.com/video/xb44px_message-de-don-alejandro-guide-spir_news

Message de Don alejandro, guide spirituel Maya, sur 2012 ou ... 2011 Wink

En fait, la date du 28/10/2011 me semble bcp plus probable pour un changement de paradigme...

Et tant que j'y suis, un petit texte de Olivier Lockert sur la signification du mot "apocalypse" :

"Etymologiquement, le mot grec apokalupsis signifie littéralement “révélation”, “dévoilement”, et le verbe grec apokaluptô, signifie, “révéler”, “dévoiler”, littéralement “ôter le voile”,“ouvrir les rideaux” pour voir ce qu'il y a derrière.
C'est le geste que nous faisons le matin en tirant les rideaux, le geste qui dévoile une œuvre d'art, c'est le geste qui ouvre une pièce de théatre après les 3 coups......
On a une apokalupsis, une "révélation", quand on comprend enfin une vérité.

On comprend bien que les traducteurs français de la Bible n'aient pu utiliser le verbe apokaluptô littéralement (“il a eu une apocalypse !”) ou encore “la vérité lui a été apocalupté” !)
Pourtant, quand un apôtre raconte (en grec) sa conversion, la rupture radicale dans sa trajectoire de vie, le retournement de ses valeurs, il le fait en employant le verbe qui signifie le dévoilement, la révélation. Un chamboulement total, oui, une "apocalypse" au sens originel : pas une apocalypse de comptoir, soi-disant destructrice ou mortelle, mais bien au contraire le dévoilement d'une bonne nouvelle qui réoriente la vie tout entière."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 32
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: 2011 ou 2012 ???   Jeu 19 Nov 2009 - 23:42

Merci Beaucoup pour la vidéo Estrella , j'en avais besoin Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breach

avatar

Nombre de messages : 458
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 32
Localisation : Midi-pyrénnées, France

MessageSujet: Re: 2011 ou 2012 ???   Ven 20 Nov 2009 - 11:35

Hahah encore entrain de douter vieux.... Tu médites pas assez Wink
Sinon entre la noosphère et cette vidéo, j'avoue que même si j'en avais pas spécialement besoin ça me file encore du baume au coeur !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/vitorticoli
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2011 ou 2012 ???   

Revenir en haut Aller en bas
 
2011 ou 2012 ???
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Assistante maternelle quartier rives de seine, ile seguin, disponible décembre 2011, janvier 2012
» Remplacement congé maternité Maine et Loire (49) Août 2011 - Mars 2012 (voire à partir de mai 2011!)
» Méchoui à Draguignan 2011 et 2012
» Drakkars Caen saison 2011 - 2012
» Lens 2011 - 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Monde en Eveil :: Documents et débats classés par thème :: Documents divers/inclassables :: Documents-
Sauter vers: