Forum Monde en Eveil

Forum d'échange et d'information alternative, dans tous les domaines
 
AccueilCalendrierRechercherFAQGroupesLiensS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 H1N1, ça y est : ça continue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: H1N1, ça y est : ça continue...   Dim 1 Nov 2009 - 2:33

Je crée un nouveau post afin de ne pas avoir "cent" pages sur un topic.
Voici donc la suite du post : http://monde-en-eveil.forumactif.org/actualite-f121/h1n1-ca-y-est-ca-commence-t1627.htm
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Dim 1 Nov 2009 - 15:42

Le nombre de victimes augmentent, vous pouvez consulter les infos ici : http://delicious.com/metaw3/bilanvaccin
Revenir en haut Aller en bas
Abbittibbi

avatar

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 13/03/2009
Localisation : La Terre, région Canadienne.

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 4:31

La grippe A(H1N1) frappe encore en Ontario.

24 h après l'annonce du décès de Sarah Hergott, 12 ans, originaire de Bloomingdale, l'histoire se répète.

La troisième victime confirmée de la maladie en un peu plus d'une semaine est une femme de la région de Niagara, porteuse du virus de la grippe A(H1N1). Elle s'est éteinte la semaine dernière.

Tout comme la jeune Sarah Hergott, la femme, dont l'âge et l'identité demeurent inconnus, avait des problèmes de santé avant de contracter le virus.

Lundi 26 octobre, on apprenait la mort d'Evan Frustaglio, âgé de 13 ans.

L'Agence France Presse évalue que le virus H1N1 a causé la mort de 97 personnes dans le pays depuis le printemps dernier.

Artcle publié sur: http://www.radio-canada.ca/regions/Ontario/2009/11/01/001-3e-deces-grippeA-H1N1.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abbittibbi.blogspot.com/
Abbittibbi

avatar

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 13/03/2009
Localisation : La Terre, région Canadienne.

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 4:34

Grippe H1N1 : une fabuleuse escroquerie planétaire
September 16, 2009 by Martin Smith
(QT) Voici les réflexions d’un homme qui va à contre courant des gouvernements concernant la grippe code postal H1 N1. Bonne lecture Martin Smith
Jean-Jacques Crèvecœur a une formation en physique quantique théorique
(Université de Namur, Belgique), il a obtenu le prix du meilleur mémoire belge de physique en 1984, et une bourse de recherche pour accomplir un doctorat en physique quantique.
Auteur de plusieurs livres, il a réalisé de nombreuses formations en entreprise.
Egalement philosophe, il s’est spécialisé dans l’étude critique du fonctionnement des sciences, en particulier l’épistémologie* de la médecine.

Madame, Monsieur,
Chers amis,

Je vous avais promis de vous informer. C’est ce que je fais. En attendant la sortie de ma première capsule vidéo, je vous écris. Parce que c’est plus fort que moi. Et parce que les jours nous sont comptés. L’objectif de ce courriel est double.
Premier objectif : je veux vous rappeler la tenue à Montréal d’un congrès exceptionnel qui aura lieu ce samedi 12 septembre, de 9 heures à 22 heures (heure de Montréal) (15 heures à 4 heures du matin, heure européenne). Ce congrès est la première conférence pour la liberté de Choix en Santé. En tant qu’Européens, vous pourrez suivre en ligne tout le déroulement de ce congrès, en direct et en différé.
Si vous voulez savoir de quoi traitera ce congrès, cliquez sur le lien qui annonce l’événement : http://www.youtube.com/watch?v=NbMWPTM2yhs
Connaissant bien les politiques de santé tant en Amérique du Nord qu’en Europe, je vous assure que les Européens y trouveront beaucoup d’informations qui s’appliquent à leur réalité. Seuls les noms des lois et des ministres diffèrent. Mais ce sont les mêmes compagnies pharmaceutiques qui imposent leurs lois iniques et liberticides à des politiciens devenus pantins et hommes de paille. Si vous voulez comprendre ce qui nous attend dans les mois qui viennent, de grâce, prenez le temps de suivre cette conférence. C’est tout simplement votre santé, votre liberté et votre vie qui sont en jeu.
Pour vous inscrire, cliquez sur le lien suivant : http://www.tele-sante.com/conference_flcs_12sept09_webdiffusion.html
Et si vous croyez encore naïvement que le plan de vaccination obligatoire n’aura pas lieu, je vous invite à tenter de répondre aux questions que je me pose depuis que je suis ce dossier de la grippe porcine.
Tel est le second objectif de ce courriel : vous partager quelques-unes de mes nombreuses questions et interrogations à propos de cette fameuse pandémie de grippe H1N1, et vous inviter à y répondre par vous-même puis à tirer vos propres conclusions.

° pourquoi, Madame Bachelot (ministre de la santé en France) a-t-elle demandé début février 2009, à un groupe de légistes constitutionnalistes, un mémo sur la question suivante : l’imposition d’un plan de vaccination à toute la population serait-elle illégale et anticonstitutionnelle ? Ce sur quoi les experts l’ont rassurée, invoquant qu’une situation exceptionnelle et qu’un état d’urgence sanitaire justifiait amplement qu’on supprime toutes les libertés individuelles !
° pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé a-t-elle modifié, le 27 avril 2009, sa définition de la pandémie ? Auparavant, pour déclarer une pandémie, les contraintes étaient beaucoup plus sévères ! Maintenant, il suffit que la maladie soit identifiée dans deux pays d’une même zone OMS !
° comment se fait-il que le brevet du vaccin contre la grippe porcine (H1N1) a été déposé en 2007 (bien avant la réapparition du virus disparu depuis la fameuse épidémie de grippe espagnole, en 1918) ?
° par quel hasard le président Sarkozy a-t-il eu l’intuition d’aller signer un contrat d’investissement d’un montant de 100 millions d’euros, le 9 mars 2009, pour la construction d’une usine de fabrication de vaccins contre la grippe ? Et devinez où ! Au Mexique, là où justement, le foyer de la pandémie a pris naissance !
° pourquoi aucun média et aucun expert scientifique ne rappellent que la grippe ordinaire tue chaque année entre 250.000 et 500.000 personnes, soit plus de 1.000 morts par jour (ce sont les chiffres officiels de l’Organisation Mondiale de la Santé) ?
° pourquoi tous les médias du monde répètent-ils quotidiennement que le virus de la grippe A H1N1 va provoquer une hécatombe de victimes, alors que les faits démontrent qu’il s’agit d’une simple grippette (moins grave que la grippe saisonnière ordinaire) qui n’a fait que 2.000 morts en plus de cinq mois ? La grippe ordinaire en aurait fait, pendant ce même laps de temps, 200.000 morts !
° pourquoi, malgré ces chiffres de morbidité et de mortalité insignifiants (2.000 au lieu de 200.000), la plupart des pays du Monde ont passé des commandes faramineuses pour des centaines de millions de doses de vaccin, et ce, dès le mois de juin 2009 ?
° autrement dit, pourquoi met-on en place des mesures exceptionnelles cette année, alors que la grippe est moins virulente que les autres années ? Qu’est-ce qui, dans les faits, justifie de telles décisions alors qu’il n’y a rien d’exceptionnel ?
° pourquoi des lois d’exception (lois martiales) ont-elles déjà été votées dans la plupart des pays (sans en révéler le contenu) ?
° pourquoi le Ministre de l’Intérieur Français a-t-il rappelé tous les réservistes de l’armée et de la gendarmerie, en février 2009, en vue (je cite) « de graves troubles sociaux prévus pour la fin de l’été 2009 » (c’est-à-dire septembre) ?
° pourquoi l’armée américaine vient d’être déployée sur tout le territoire des Etats-Unis ?
° pourquoi plus de 800 camps de concentration ont-ils été installés aux Etats-Unis, ces dernières années (pour l’instant, ils sont vides) ? Pourquoi sont-ils gérés par la FEMA (Federal Emergency Management Agency), qui intervient lors des grandes catastrophes sur le territoire (comme lors du cyclone Katrina) ?
° pourquoi des centaines de milliers de cercueils sont-ils entreposés dans tous les états américains et pourquoi des fosses communes ont été creusées dans chaque district ?
° pourquoi 600 neurologues britanniques ont-ils reçu, le 29 juillet 2009, une lettre confidentielle du Health Protection Agency (HPA), les invitant à être particulièrement attentifs à la future recrudescence du syndrome de Guillain Barré (maladie neurologique dégénérative gravissime déclenchée la plupart du temps par l’acte vaccinal) ? Et pourquoi cette même agence n’a-t-elle pas prévenu le public qui va « bénéficier » de cette campagne de vaccination ?
° comment se fait-il que le 5 mars 2009, la firme Baxter a contaminé 72 kg de matériel vaccinal, mélangeant les virus H5N1 de la grippe aviaire et H3N2 de la grippe ordinaire, avant de les envoyer dans six pays différents, alors que les procédures de sécurité dans ce genre de laboratoire rendent cet accident absolument impossible ? Impossible sauf si l’acte devient volontaire. Cela m’a été confirmé par un docteur en biologie.
° pourquoi ne nous dit-on pas que le vaccin contre la grippe, depuis 40 ans qu’il existe, n’a jamais eu d’impact positif sur l’incidence de cette maladie, au contraire ? Une étude internationale a démontré que les vaccinés attrapaient plus souvent la grippe que les non-vaccinés.
° pourquoi nous cache-t-on qu’en 1918, ce sont les personnes vaccinées qui sont mortes de la grippe espagnole, et pas les non-vaccinées ? Cela voudrait-il dire qu’elles ont été tuées par le vaccin lui-même, et pas par la grippe ?
° si les vaccins ont si peu d’effets secondaires, comment les autorités sanitaires expliquent-elles que le nombre de scléroses en plaques en France est passé de 25.000 à 85.000, suite à la campagne de vaccination contre l’hépatite B ?
° pourquoi nous cache-t-on que toutes les épidémies du XXe siècle ont été déclenchées par des campagnes de vaccination préalables ?
° pourquoi autorise-t-on de mettre dans le futur vaccin contre la grippe H1N1, un adjuvant tel que le squalène (dans une proportion un million de fois plus importante – j’ai revérifié les calculs, car je n’y croyais pas !), alors que la Chambre des Représentants l’avait reconnu explicitement responsable du syndrome de la première guerre du Golfe, syndrome qui avait rendu 180.000 GI’s malades (25 % des soldats) suite à l’injection du vaccin contre l’anthrax ? À noter que le squalène avait été interdit par un juge fédéral en 2004 !
° pourquoi les premières populations visées par la vaccination sont-elles les femmes enceintes et les enfants, alors qu’habituellement, ce sont les vieux qu’on vise ? Eux, paraît-il, auraient une mémoire immunitaire de la grippe espagnole de 1918 !!!
° pourquoi les procédures de vaccination obligatoire seront-elles confiées, non pas à des médecins, mais à des étudiants volontaires et des militaires ?
° pourquoi aucun médecin et aucun hôpital ne pourra dispenser les vaccins eux-mêmes ? Craindraient-ils de faux certificats ?
° pourquoi 50 % des médecins anglais disent qu’ils refuseront de se faire vacciner avec le nouveau vaccin, parce qu’ils n’ont pas confiance en la procédure de préparation ?
° pourquoi présente-t-on le Tamiflu comme un antiviral efficace, alors que toutes les campagnes d’utilisation de ce produit se sont révélées catastrophiquement inefficaces ? De plus, ce médicament provoque de nombreux désordres psychologiques et neuronaux, allant jusqu’à provoquer des suicides en nombre chez ceux qui en consomment !
° pourquoi les autorités sanitaires, censées vouloir notre bien et notre protection, autorisent-elles qu’un nouveau type de vaccin (ce sont leurs mots) soit testé directement sur des centaines de millions de cobayes (c’est-à-dire nous), sans que les protocoles normaux de Mise en Marché ne soient respectés, et sans aucune garantie d’innocuité dudit vaccin ?

Je pourrais continuer comme cela encore des heures. Mais je m’arrête là, car les autres questions iraient toujours dans le même sens. Je n’ai plus le temps, pour l’instant, de vous mettre toutes les références d’articles des journaux officiels (le Monde, le Figaro, le Daily Post, le Journal du dimanche, etc.), des sites officiels (de l’OMS, de Baxter, d’Aventis, de Sanofi-Pasteur, etc.) et des déclarations de scientifiques pro-vaccinalistes que j’ai consultées ! Vous trouverez tout cela sur mon site, d’ici la fin du mois de septembre.
Mais je vous garantis sur l’honneur que toutes les questions que je pose ci-dessus se basent uniquement sur des lectures de documents officiels et accessibles à tous ! Ce ne sont pas des allégations, des suppositions, des supputations de théoriciens du grand complot ! C’est cela qui fait qu’il est impératif de se poser de telles questions ! Et de tirer les conclusions qui s’imposent.
Pour ma part, c’est fait. Et j’ai pris position clairement.
Autrement dit, tant qu’on ne m’obligera pas à fermer ma gueule, je continuerai à vous informer.
Il y a, par contre, une question que je vais poser ici et à laquelle je vais répondre, car beaucoup de mes interlocuteurs ne comprennent pas cela (j’ai reçu des centaines de courriels en une semaine !!! Merci à ceux qui m’ont traité de pauvre connard et de manipulateur. Merci surtout à tous ceux qui ont relayé l’information à des dizaines de milliers de personnes en Europe et au Canada. Merci particulièrement à tous ceux qui prient pour moi, pour l’instant. J’ai été très touché et ému.)
La question est : comment un virus aussi bénin va-t-il s’y prendre pour tuer des millions de personnes ? Ça, c’est la question à un million de dollars !!!
Eh bien c’est l’histoire des pandémies du passé qui nous apporte la réponse. La recette est simple (en douze étapes, déjà expérimentées en 1918 avec succès) :
1. on annonce qu’un foyer d’une nouvelle grippe vient d’apparaître au Mexique et que c’est très grave, car c’est un virus animal qui s’est transmis à l’homme !
2. on annonce ensuite 350 morts en une semaine, pour rectifier ensuite le décompte à 8 morts. Mais tout le monde a retenu qu’il y avait eu beaucoup de morts dès le début (ça ne vous rappelle rien, ça : le 11 septembre, on nous a annoncé à la télévision 40 à 50.000 morts dans les Twin Towers – ce qui a justifié la croisade contre les forces du Mal – puis, on a révisé le nombre de morts à 2.974) ;
3. on annonce à grand renfort de publicité quotidienne que ce terrible virus se propage à une vitesse incroyable sur toute la planète (alors que par ailleurs, aucun laboratoire du monde ne dispose de la souche du virus pour confirmer que c’est bien ce virus qui est en cause, et pas le virus ordinaire – on reconnaît par ailleurs que la grippe porcine ne présente aucun symptôme spécifique par rapport à ceux de la grippe ordinaire – alors, comment font-ils pour compter le nombre de cas ???) ;
4. devant le peu de virulence dudit virus, on nous annonce que ce gentil virus (finalement) va muter et va devenir TRÈS méchant, et que l’on sait qu’il va muter à une date précise (celle de la sortie des vaccins, quelle coïncidence quand même !) ;
5. pendant tout ce temps, on prépare des produits en laboratoire dont on dit qu’ils sont des vaccins, et dans lesquels on mélange deux souches de la grippe porcine, deux souches de la grippe aviaire et une souche de la grippe humaine (cocktail tout à fait explosif, lorsqu’il sera injecté dans le corps !). De plus, on rajoute (en plus grande quantité que d’habitude) des adjuvants (mercure, aluminium et squalène), reconnus pour leur grande toxicité ;
6. peu avant la sortie des soi-disant vaccins (qui sont en réalité, ici, des armes bactériologiques), les médias se déchaînent pour nous annoncer qu’il y a une recrudescence de cas de grippe. Même si les médecins ne prennent plus la peine de vérifier s’il s’agit bien du même virus, le peuple est tellement hypnotisé qu’il ne réfléchit plus. Il est persuadé que la mutation annoncée est en train de se réaliser ;
7. on annonce aussi que tous les vaccins ne seront pas disponibles immédiatement et qu’il y aura des chanceux qui pourront en bénéficier tout de suite, et d’autres devront attendre jusqu’à quatre mois pour enfin recevoir le vaccin salvateur ! À noter que nous en sommes là, pour l’instant, dans la chronologie des événements.
8. dès la sortie des premières armes bactériologiques déguisées en vaccins, le bon peuple apeuré court se faire vacciner volontairement, dans les centres spécialement préparés à cet effet (et encadrés par des militaires). Ici au Canada, les gens s’inscrivent sur des listes d’attente pour être certains d’être parmi les premiers vaccinés !
9. dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels. Dans le même temps, les adjuvants auront mis par terre le système immunitaire. La Tamiflu sera utilisé pour provoquer une surinfection (cas déjà observés dans plusieurs pays) entraînant immédiatement la mort de la personne. Conséquence : il y aura des milliers de morts parmi les premières populations vaccinées ;
10. on nous dira alors que, malheureusement, ce qu’on craignait est arrivé : le virus a muté sous une forme mortelle. On attribuera la cause des décès au virus, et pas au gentil vaccin censé nous protéger ! Une panique s’emparera de la population, qui réclamera qu’on les vaccine d’urgence ;
11. vu la gravité de la situation sanitaire, vu les troubles engendrés, d’une part par ceux qui réclameront avec force leur vaccin, d’autre part par ceux qui accuseront les autorités sanitaires de génocidaires, l’état d’urgence sera déclaré dans tout le pays et le plan de vaccination obligatoire sera mis en place ;
12. ceux qui refuseront de se faire vacciner devront se cacher ou disparaître pendant un temps suffisamment long, à moins qu’on ne les fasse disparaître dans des camps de concentration prévus à cet effet.
Ce scénario, je vous l’écris en cette nuit du 9 au 10 septembre 2009. Je ne le fais pas du tout de gaieté de coeur.
Je sais que certains parmi vous me reprocheront d’alimenter la peur qui est déjà créée par les élites lumineuses, et de finalement, faire le jeu de ceux que je dénonce. À cela, je vous citerai une phrase de Jésus-Christ (même si je n’appartiens plus à aucune religion) : « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité fera de vous des hommes libres ! » (Jean 8:32).
Je vous offre ici une synthèse de tout ce que j’ai lu depuis cinq mois (dont deux mois à temps plein). Mon objectif, c’est de décrypter pour vous les informations qui nous sont cachées (même si elles sont disponibles publiquement – faites vos recherches avec Google – vous verrez !), afin que vous ne cédiez pas à la panique lorsque l’hécatombe commencera. Afin que vous compreniez quelle est la cause réelle de ce que vous verrez.
Maintenant, que pouvons-nous faire, me direz-vous ?
Pour l’instant, la chose qui me paraît la plus importante, c’est que vous diffusiez cette information à TOUS vos contacts. Imprimez ce courriel, découpez-le en morceaux s’il vous paraît trop long, donnez-le à tous vos amis, à toutes vos connaissances. Si vous êtes parents d’enfants allant à l’école, constituez immédiatement des comités de résistance à ce plan génocidaire. Dans trois semaines, il sera trop tard. Et vous devez savoir que les écoles seront bouclées pour pouvoir vacciner vos enfants. Si vous n’êtes pas organisés maintenant, vous serez démunis le 28 septembre, lorsque le plan se mettra en marche. Allez parler à tous les policiers, à tous les gendarmes que vous connaissez car eux aussi, sont maintenus dans l’ignorance de ce plan (et ils ne seront pas vaccinés par les mêmes produits, pour ne pas tomber malades, eux !). Expliquez-leur qu’ils vont participer, sans le savoir, à un génocide programmé contre la population. Rappelez-vous que si les nazis ont pu déporter autant de personnes vers les camps de la mort, c’est parce qu’ils ont bénéficié de l’aide de la police française qui n’avait pas compris ce qui se passait. Allez parler aussi à vos représentants politiques, car la plupart d’entre eux ne savent pas ce qui se trame. Demandez-leur de ne pas coopérer, de saboter le plan, de faire détruire les fichiers de population, pour que le recensement des vaccinés et des non vaccinés devienne un casse-tête.
Cette activité devrait devenir votre tâche prioritaire. Car la seule manière d’enrayer ce plan diabolique, c’est de réunir une masse critique de gens conscients. Gandhi ne disait-il pas : « un individu conscient et debout est bien plus dangereux pour le pouvoir en place que 10.000 individus endormis et inconscients. » J’en suis convaincu.
Par contre, ne perdez pas votre temps avec les hauts dirigeants de l’État, les grands médias et les experts payés (achetés) par les laboratoires pharmaceutiques. Ne perdez pas non plus votre temps avec les sceptiques, les indécrottables du petit écran pour qui seule la parole des médias est l’évangile. Méfiez-vous même de leur réaction, car ils pourraient vous accuser de chercher à les tuer en les empêchant de se faire vacciner.
Et si vous avez peur en lisant mon courriel, transformez cette peur en action, en mouvement. C’est toujours comme cela que l’humanité a fait des bonds dans son évolution : c’est en transformant sa peur du feu en maîtrise du feu que l’homme a inventé la technique. Ici, l’enjeu est de taille.
Personnellement, je suis très conscient de ce que je risque en prenant cette position, à découvert. Depuis quelque temps, je vis avec la perspective qu’il se pourrait que je ne sois plus de ce monde dans les semaines qui viennent. Et je découvre une perspective fabuleuse à mon existence. Souvent, je me suis posé la question de façon théorique : s’il me restait un an à vivre, quels choix de vie ferai-je pour que je puisse entrer dans la mort sereinement et sans regret ? Aujourd’hui, cette question n’est plus théorique pour moi. Et je me rends compte que beaucoup de mes valeurs se transforment de façon encore plus radicale. Et beaucoup de choses qui me causaient du souci deviennent tellement secondaires…
Et cette phrase de saint Matthieu résonne dans ma tête : que votre oui soit un oui, que votre non soit un non, (Matthieu 5:37).
Serons-nous capable de dire non à l’infamie, au risque de notre vie corporelle ? Serons-nous capables de dire oui à ce que notre âme nous dicte de faire ? Serons-nous capable de nous mettre debout, quel que soit le prix à payer ?
Tel est le cadeau que ce plan de pandémie nous offre en cette fin d’année 2009. Si nous sommes à la hauteur du défi (et je sais que nous le sommes), ce vaccin deviendra notre pierre philosophale et nous transformera en alchimistes, pour réaliser le grand oeuvre.

Restons debout et conscients.

Je vous salue avec le coeur.

Jean-Jacques Crèvecoeur
(suite sur On Nous Prends Pour Des Cons )

Source Media: Jean-Jacques Crèvecoeur & Article installé par Martin Smith pour LeQuebectimes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abbittibbi.blogspot.com/
Nolly

avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 15/04/2009
Localisation : Montreal, Québec

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 5:30

Grippe A (H1N1) Débordements massifs
October 30, 2009 by Martin Smith

Photo: La Presse Canadienne /Nathan Denette


(QT) Les cliniques de vaccination du pays sont débordées par l’affluence des personnes désireuses de se prémunir contre le virus de la grippe A (H1N1). Au Québec, le premier ministre Jean Charest a même lancé un appel au calme et demandé à la population de respecter le calendrier prévu.

À Toronto, des milliers de personnes se sont massées aux portes des deux centres de vaccination de la ville dès 6 h du matin, jeudi. Mais les autorités ont rapidement dû refuser de nouveaux patients en raison du manque de vaccins. « Le chaos », dira une femme dans la file d’attente.

Même sentiment au Nouveau-Brunswick. « Tout a été mal planifié », s’exclame une autre femme. Bien qu’elles reconnaissent le problème des files d’attente, les autorités albertaines veulent continuer de prioriser les personnes les plus à risque.


Photo: La Presse Canadienne /Fred Chartrand

File de gens attendant pour se faire vacciner à Ottawa


De longues heures d’attente étaient également signalées à Ottawa. Le département de santé publique de la capitale nationale compte d’ailleurs ouvrir de nouveaux centres de vaccination pour répondre à une augmentation marquée des personnes qui se présentent pour se faire vacciner.

En Outaouais, les autorités de la santé publique ont indiqué jeudi qu’elles pourraient revoir leur échéancier de vaccination en raison de l’augmentation importante du nombre de personnes infectées en quelques jours. À Gatineau, un deuxième centre de vaccination ouvrira ses portes dès vendredi.

À Saint-Eustache, au nord de Montréal, la police a même dû intervenir pour calmer près de 2000 personnes qui ont attendu des heures pour le millier de doses disponibles.

À Montréal même, l’Hôpital Sainte-Justine et l’Hôpital de Montréal pour enfants sont eux aussi débordés. Environ 700 patients se sont présentés aux urgences depuis la fin de semaine, ce qui représente le double de l’affluence normale.

Si on continue d’être inondé par les enfants peu malades, lorsque votre enfant va devenir très malade, nous allons avoir de la misère à le traiter de façon appropriée.

— Le Dr Michael Arsenault, directeur de l’urgence à l’Hôpital Sainte-Justine

Face à cette situation, le directeur de la Santé publique de Montréal, le Dr Richard Lessard, s’est fait rassurant. « Il y a beaucoup d’enfants qui sont malades, mais le pourcentage de complications est très bas. Et des situations comme [...] en Ontario sont [...] extrêmement rares. Donc les parents n’ont pas à [...] s’en faire outre mesure », a-t-il dit.

De son côté, le premier ministre Jean Charest a invité les citoyens à faire preuve de patience et de discipline. Il leur a aussi demandé de respecter le calendrier prévu.

D’après le calendrier proposé par les autorités sanitaires du Québec, la vaccination s’adresse présentement aux personnes à risque. Ceux qui n’ont pas de problèmes de santé sont invitées à se faire vacciner au début de décembre.

Débat sur le plan de vaccination


Dr Paul Saba


La Coalition des médecins pour la justice sociale interpelle le ministère de la Santé du Québec et lui demande de permettre aux médecins de famille de vacciner leurs patients dans leur cabinet, comme c’est le cas notamment à Toronto et à Vancouver.

En entrevue à RDI, le président de la coalition, le Dr Paul Saba, a expliqué que puisque les 4000 omnipraticiens au Québec sont en mesure de donner le vaccin contre la grippe saisonnière, ils ont l’expertise pour faire de même avec le vaccin contre la grippe A (H1N1). Le Dr Saba a ajouté que ces patients ont déjà un lien de confiance avec leur médecin.

Le Dr Saba a invité Québec à un peu plus de flexibilité et demandé aux autorités d’élargir le programme de vaccination. Il a rappelé que les médecins ne sont pas rémunérés pour la vaccination.

« On ne peut pas faire du stockage dans les entrepôts parce qu’il y a un blocage au niveau des personnes capables de vacciner », a déclaré le Dr Saba.

Une collègue du médecin, la Dre Sylvie Baribeau, a affirmé à la radio de Radio-Canada qu’elle ne comprenait pas le plan du ministère de la Santé, et surtout pourquoi la vaccination de la majorité de la population à Montréal ne débutera que le 7 décembre prochain. « Je me vois mal envoyer mon patient de 85 ans au Palais des congrès, attendre six heures debout pour avoir une vaccination », a expliqué la Dre Baribeau.


Dr Alain Poirier


Également en entrevue à RDI, le directeur national de la Santé publique du Québec, le Dr Alain Poirier, a dit que Québec était limité par la quantité de doses acheminées, soit 430 000 par semaine selon lui. Il a ajouté que chaque fiole de vaccin contenait 10 doses qui doivent être utilisées dans une période de 24 heures, ce qui correspond davantage à un modèle de vaccination de masse.

Le Dr Poirier a fait valoir que ce n’est pas tout le monde qui a un médecin de famille, et que ce n’est pas dans toutes les régions que les omnipraticiens offrent le vaccin. Comme les autorités n’ont pas encore reçu toutes leurs doses, et qu’elles ne disposent pas de beaucoup de temps pour la vaccination, elles ne peuvent disperser les doses dans plusieurs endroits, a expliqué le directeur de la Santé publique.

Le nombre de doses débattu à Québec et Ottawa

La question du nombre de doses a été évoquée à l’Assemblée nationale, jeudi.

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, Bernard Drainville, a affirmé que le Québec ne recevait pas sa juste part des 6 millions de doses expédiées dans les différentes provinces jusqu’à maintenant. Selon le député du Parti québécois, le Québec aurait dû recevoir 1,4 million de ces doses, soit 23 %, comme sa proportion de la population canadienne.

Tant le ministre de la Santé, Yves Bolduc, que le directeur de la Santé publique ont affirmé que le Québec recevrait quelque 400 000 doses de plus d’ici la fin de la semaine, ce qui rapprocherait les stocks du million de vaccins disponibles.

Le dossier de la grippe A (H1N1) a aussi fait l’objet de débat à Ottawa, où le député libéral Bob Rae a accusé le gouvernement Harper d’avoir été trop lent à réagir, comparativement à d’autres pays qui ont approuvé le vaccin avant le Canada.

« Si le vaccin avait été disponible avant, on doit dire qu’on aurait pu sauver des vies. C’est clair qu’il y a des jeunes et des autres qui n’ont pas reçu le vaccin au moment où, du point de vue de la gestion du système, cela aurait été possible », a déclaré M. Rae en point de presse.

À la Chambre des communes, le ministre de l’Industrie, Tony Clement, a répondu aux questions adressées à sa collègue de la Santé, Leona Aglukkaq. M. Clement a affirmé qu’avec les 3 millions de doses supplémentaires attendues la semaine prochaine, le Canada pourra compter sur 9 millions de vaccins sous peu.

Mise en garde contre les antibactériens

Devant le succès des lingettes et gels antibactériens, en raison de l’épidémie de grippe A (H1N1), l’Association médicale canadienne (AMC) met la population en garde contre ces produits. Selon l’organisme, ces produits rendent les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Source Media: Article installé par Martin Smith pour LeQuebectimes.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolly

avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 15/04/2009
Localisation : Montreal, Québec

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 5:35

J'aimerais que cela soit le contraire et que les gens reste a la maison Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 11:57

Par contre j'ai l'impression qu'en france le vaccin a beaucoup moins de succès non?
Revenir en haut Aller en bas
l'hommes des frontieres

avatar

Nombre de messages : 421
Date d'inscription : 07/01/2009
Age : 42

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 15:58

oui beaucoup moins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 16:47

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 18:02

Oé après je ne suis pas sur que par derrière ils ne vont pas se prendre un petit vaccin quand même au cas ou ^^
C'est comme pour les élections on dit publiquement pour qui on vote et par derrière on vote pour quelqu'un d'autre lol
Revenir en haut Aller en bas
Hurricane



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: H1N1 d'accord, mais que faire ?   Lun 2 Nov 2009 - 18:14

Je viens demander conseil ici après tout ce que j'ai lu/vu sur ce forum et sur d'autres blog concernant les inquiétudes sur la "fiabilité" de ce vaccin.

Je suis tombé de haut en apprenant certaines choses.

Mais que faut-il faire ? Partir loin de la France pendant un moment ? Refuser le vaccin sachant que l'on risque une forte de chance de contamination à cause de ceux qui l'auront pris ? Rester chez soit ? Porter un masque ?

Merci.

Hurricane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 18:24

Partir loin de France ne changera rien.
Tant que la vaccination n'est pas obligatoire, il n'y a pas de problème il suffit de refuser le vaccin.
Par contre si la vaccination devient obligatoire, il faut s'unir, former une grande opposition et se révolter!
Revenir en haut Aller en bas
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 18:33

jonacre a écrit:

Par contre si la vaccination devient obligatoire, il faut s'unir, former une grande opposition et se révolter!


Après le Plan est de tous ce faire Embarquer pour non respect de loi contre la santé public , puis nourrit loger Blanchi au frais de l'État avec la possibilité de n avoir aucune possibilité pasque on sera dans un camp de regroupement H1N1 (accrocheur comme Nom)!


Oki sa ces un Plan de merde ^^ (je parle de ma suite du Plan Jonacre ; )



Nan le Truc Actuellement est de ne pas sombrer dans la parano , de prévenir au mieux du possible ton entourage et l entourage de ton entourage , l avenir personne le connait, faisons avec le Présent=)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 18:40

J'ai découvert une video qui annonçait que ce virus ce transmettrai par ces vaccins justement, et qu'il serait extrêmement contagieux, et mortel. Donc si quelques personnes se vaccinent, il y aura une énorme pandémie, pas à cause de la grippe, mais à cause du vaccin.

Il a de quoi devenir parano, et je ne sais qui croire.

Sachant que la france a commander 90M de vaccin, je doute qu'ils en jetent plus de la moitié dès que le printemps arrivera, et je crains justement une vaccination obligatoire d'ici quelques mois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 18:44

Moi je dit quand même (Genre Espoir Powa) Vive la France , le Pays des Droits de L'Homme et de la révolution , le Peuple Français est fondamentalement Fort et insoumis ! Very Happy



Rien de Pro Patriotique etc , juste sa me rappel une conversation avec un Vieux dans un café , alors que nous étions en pleine 1ere ou 2eme rencontre avec des gens du forum Toulousain Wink , ce vieux Bonhomme écouter notre conversation et il a dit "Si quelque chose doit ce passer ces en France que cela ce passera , le Pays de la révolution , Le peuple Français est long a démarrer mais ne s'arrête pas une foie lancer" ( un truc du genre )!


Pour dire que malgré un matraquage médiatique , ce qui en ressort est que Bcp de Monde on "peur" de ce vaccin (je parle en France) et ne ce laisse pas impressionner par les médias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 18:57

Un peu de parano ces Bien ; ) , sa ta permit de venir sur ce forum et découvrir des vérité cacher (enfin je pense=) , mais tte chose doit être consommer avec modération , même la parano , il faut rester optimiste =)


En France ils ont Lancer une Campagne Énorme sur la Grippe A juste a son arriver , donnant des Chiffre super alarmant , ils on voulu faire peur car ils croyaient que le Virus A qu'ils ont fabriquer serait extrêmement mortel , mais il y a eut une couille dans le patter .

Je pense que nous humain avons réussi, je ne sais comment, a créer une défense contre ce fameux virus , donc leur pseudo plan a échouer , cela ne veut pas dire qu'ils vont essayer de rattraper le coup , genre en fusionnant le H1N1 (très contagieux ) avec le H5N1 (très Mortel) .

Enfin ceux ci est mon opinion , mais si tu arrive a rester positif et a suivre les infos qui sont donner par les médias , en regardant ce qu'ils ne montre pas et ce qu'ils ne disent pas , tu verra qu'il n'y a rien de dramatique ,au contraire j'ai l'impression qu'ils sont au aboi.


Sachant que la France a commander 90M de vaccin, je doute qu'ils en jettent plus de la moitié dès que le printemps arrivera


Je sais plus qui disait que une Grande quantité de ces vaccin partira au pays en voie de développement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breach

avatar

Nombre de messages : 458
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 30
Localisation : Midi-pyrénnées, France

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 2 Nov 2009 - 19:16

pas de panique !! ^^

Alors on est un paquet à se poser la question pour le risque de mutation au contact du virus h1n1 et de l'agent pathogène contenu dans le vaccin qui s'écoule en ce moment : le pandermix (h5n1).. comme dit vieux si la souche contagieuse mute avec la souche mortelle et que la nouvelle souche garde les deux points que je viens de citer.. On risque de rigoler Very Happy (cynisme...)

MAIS, ce type de mutation est une chance infinitésimalement petite !! Et les vrais soucis c'est plus faire passer le mot que les gens refusent le vaccin et prévois pour leur gamins (les équipes mobiles dans le système scolaire ne demandent pas officiellement l'avis des parents, il faut donc s'y opposé directement), et éviter de tomber dans un régime martial ou la vaccination serait forcée.

Pas de panique l'Etat ne peux pas se permettre actuellement de faire ça, pas assez de cas, pas assez de peur et trop de contestation sur la vaccination dans tous les milieux.

Donc pour te prémunir j'te conseil une cure pour l'hiver de :

- chlorure de magnésium (20g dans un litre d'eau, un verre le matin)
- vitamine C (1g ou plus par jour)
-éventuellement des compléments généraux et immunitaire comme la spiruline, les gojies et pleins d'autres....

Tout ces produits sont naturels, et n'ont pas de seuil de dangerosité donc pas de problèmes si tu en prends trop... (pour la vitamine C tu aurais simplement une bonne dérapette Very Happy )

Et surtout je termine la dessus, combattre ta peur, par ta lumière et ton amour, conformément à une loi universelle qui est :

STIMULI BIEN
REPONSE BIEN

STIMULI MAL
REPONSE MAL

On récolte ce que l'on sème quoi ! Confiance = confiance peur = peur ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/vitorticoli
Olivier

avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 26

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mar 3 Nov 2009 - 16:30

yep !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mer 4 Nov 2009 - 22:40

Mon beau pere est medecin, ma mere chef de service d'une clinique.

Ils viennent de me dire qu'ils s'étaient fait vacciner la semaine dernière contre la grippe saisonniere, et la grippe A, comme tous les medecins/chirurgiens et anesthésistes de la clinique.

J'avoue que personnellement je suis totalement perdu.

Mon beau père a tenu des propos convaincants par rapport aux doutes que je m'étais fait. Les laboratoires qui ont fait ces vaccins il les connaient, et il n'y a aparement jamais eu de soucis particulié avec eux. Pour lui l'état conseil à tous de se vacciner, pour ne pas avoir à fermer des usines ou des entreprises à cause de cette grippe (impact énonomique). Des adjvuvants dans des vaccins il y en a toujours eu et le risque de complication dû à ce vaccin est toujours réel, mais à très faible faible pourcentage.

Psychoter sur les vaccins, sur les problèmes, a toujours été une distraction chez les français. Beaucoup de famille refuse de vacciner leur bébé contre par exemple la polio parce qu'ils ne veulent pas que des adjuvants leurs soient injectés. Mais les faits sont là, il y a beaucoup moins de cas en France sur cette maladie.

Qui croire ? Franchement je ne sais plus. Les reportages sur le blog d'hadopi sur la grippe A sont franchement choquante. En gros on devrait tous mourir A CAUSE du vaccin. Un grand medecin annonçait de sérieux problèmes neurologiques pour Septembre suite à cette épidemie...je ne vois rien, et on est en Novembre...affaire a suivre...qu'en même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mer 4 Nov 2009 - 23:08

Science et Avenir s'est intéressé à ce sujet dans son dernier numéro. Voici ce qui y est dit :

Les rumeurs attisent la peur du vaccin
http://sciencesetavenirmensuel.nouvelobs.com/hebdo/parution/p753/articles/a411467-.html

Brevets douteux, adjuvants dangereux... Les vaccins contre la grippe A(H1N1) font l'objet d'attaques mensongères ou largement exagérées. Explication de texte.

Vous avez probablement reçu ces dernières semaines un courriel inquiétant sur le vaccin contre la grippe A(H1N1) avec un intitulé alarmiste tel que «Vaccination mortelle ?». Peut-être avez-vous aussi entendu parler de cette journaliste autrichienne, Jane Burgermeister, qui aurait intenté une action en justice contre l'Organisation mondiale de la santé et les Nations unies pour tentative de meurtre de masse ? Selon elle, les gouvernements tenteraient de réduire la population mondiale par le biais de cette vaccination prétendument mortelle. Ces rumeurs peuvent suffire à instiller le doute sur la qualité des produits proposés et la réelle motivation des Etats à vouloir vacciner leurs populations. .. Décryptage de quelques vérités tronquées et autres raccourcis trompeurs récoltés çà et là sur le Web.

«La grippe A(H1N1) est une maladie hybride formée des éléments de la grippe porcine, de la grippe humaine et de la grippe aviaire. Ainsi composée, c'est quelque chose qui vient forcément des laboratoires...»

Non. Toutes les grippes qui circulent sont le résultat de recombinaisons entre plusieurs souches d'origines diverses. A(H1N1) n'échappe pas à la règle. En général, elles naissent au sein de populations humaines denses vivant en contact étroit avec les animaux, situation constituant un creuset idéal pour qu'une multitude de souches se rencontrent, se mélangent et mutent. Elles émergent souvent au sein d'élevage de volailles ou de porcs, comme ce fut le cas pour A(H1N1).

«Vacciner en priorité les femmes enceintes et les enfants est bien la preuve que l'on veut s'attaquer aux plus vulnérables.»

Pas du tout. Ce choix de priorité vient de ce que les enfants de moins de 2 ans et les femmes enceintes sont plus fragiles face aux virus grippaux. Les premiers, à cause d'un système immunitaire encore en friche. Les secondes parce que leurs défenses immunitaires sont naturellement «endormies» pour éviter que l'organisme ne rejette le foetus. Toutefois, avec A(H1N1) et sans que l'on comprenne pourquoi, la vulnérabilité des femmes enceintes semble plus affirmée encore que d'habitude, selon les chiffres de mortalité et de formes graves relevées dans l'hémisphère Sud. On estime qu'elles encourent quatre fois plus de risque de souffrir de complications que la moyenne de la population. Sont également à risque, les sujets transplantés, les malades souffrant d'une déficience respiratoire ou porteurs du VIH. A noter, qu'en se vaccinant après trois mois de grossesse, une femme immunise également son bébé contre le virus. Un élément important puisque le nourrisson ne peut pas être vacciné.

«Si les médecins refusent de se faire vacciner, c'est que ce vaccin est dangereux.»

En réalité, et selon le dernier sondage de MG France (22 septembre), 55% des médecins se disent prêts à se faire vacciner. Face à la grippe A(H1N1), certains épidémiologistes voient deux raisons aux réticences actuelles : primo, cette grippe ne fait pas très peur. Secundo, en dehors des personnes âgées, la plupart des gens n'ont pas l'habitude de se faire vacciner contre la grippe : malgré la gratuité de l'acte, ils ne voient pas de raison de changer de comportement. En fait, l'intérêt de cette vaccination de masse est surtout de réduire l'impact économique de la maladie qui peut clouer au lit un tiers de la population.

«Aluminium, latex, lipide extrait de foie de requin... Tous ces adjuvants ajoutés au vaccin, c'est la soupe du diable !»

Livrée telle quelle, la liste a effectivement de quoi faire frémir. Rappelons d'abord le rôle de l'adjuvant : activer le système immunitaire quand ce dernier rencontre le vaccin, qui n'est qu'une version inoffensive et inactive du virus (l'antigène). Cela lui permettra de reconnaître plus efficacement le véritable virus et de l'éliminer plus rapidement.
Plusieurs modes d'action existent en fonction des adjuvants. Pour simplifier à l'extrême, son ajout à des doses infinitésimales permet de «leurrer» le système immunitaire en lui faisant croire qu'il est le siège d'un processus inflammatoire violent. L'organisme réagit alors de façon exacerbée et lance une production massive d'anticorps qui seront d'autant plus efficaces pour identifier l'antigène. Ajouter des adjuvants permet également d'utiliser moins d'antigènes, donc de réduire les coûts de fabrication et d'accélérer la production de vaccins. Concluons en indiquant qu'en France, sera également disponible une formulation vaccinale sans adjuvant. Elle est destinée en priorité aux femmes enceintes dont il n'est pas jugé souhaitable de galvaniser le système immunitaire.

«Le risque de souffrir de complications sérieuses provenant des vaccins contre la grippe est beaucoup plus grand que celui dû à la grippe elle-même.»

Faux. Dans la balance bénéfices/ risques, il n'existe pas un seul exemple où la vaccination ait penché du mauvais côté. La campagne de vaccination de 1976 contre la grippe porcine aux Etats-Unis est souvent citée en exemple par les tenants de la théorie du complot. Lancée précipitamment auprès de 40 millions de personnes par le président Gerald Ford pour contrecarrer une épidémie qui ne vint jamais, elle aurait fait près de 400 victimes atteintes du syndrome de Guillain-Barré, une forme de paralysie. Soit un taux d'un pour 100 000 personnes vaccinées. Cet exemple est unique. De plus, ce chiffre est à mettre en balance avec la mortalité estimée de la grippe A(H1N1) qui serait comprise entre 1 pour 1000 et 1 pour 10 000...
Si diaboliser les vaccins n'a donc aucun sens, il ne faut pas verser dans l'excès inverse : l'efficacité du vaccin contre la grippe n'est jamais totale, notamment sur la réduction de la mortalité où il atteint seulement 20%. Mais face à une pandémie, les risques de développer une maladie suite à une vaccination restent toujours infiniment plus faibles que ceux de souffrir du virus en n'ayant pas été pas vacciné...

«Le vaccin contre la grippe saisonnière est également efficace contre le virus A(H1N1).»

Cette rumeur s'appuie sur une étude mexicaine publiée sur le site Internet du British Médical Journal. Réalisée au début de l'épidémie, elle montrerait que le vaccin antigrippe saisonnière 2008-2009 protégerait des formes graves d'A(FHNl). En réalité, les auteurs eux-mêmes restent très prudents dans leurs conclusions. Parce qu'ils se basent sur de très faibles effectifs, ces résultats pourraient constituer des biais statistiques.

«La preuve du complot ? Le brevet du vaccin contre la grippe A(H1N1) a été déposé en 2007, deux ans avant l'épidémie.»

La souche H1N1 circule depuis longtemps. C'est un virus de ce sous-type qui est déjà à l'origine de la «grippe espagnole» de 1918 ainsi que de l'épidémie de 1978 sans oublier une bonne partie des grippes saisonnières. Rappelons que Hx et Nx désignent la combinaison des deux molécules d'antigène à la surface du virus, rien de plus. Il existe 16 sous-types H et 9 N. La grippe actuelle n'est donc qu'un individu dans une large population de virus grippaux de la famille des H1N1 et il n'est donc pas étonnant que des brevets de vaccins aient été déposés avant la date du début de l'épidémie. Le nom A(H1N1) est donc très vague, certes, mais c'est la nomenclature qui a été choisie en juin dernier pour parer à la «stigmatisation» annoncée de l'appellation grippe mexicaine alors en cours... Et si tous les H1N1 recueillent autant d'intérêt c'est qu'ils ont en commun un pouvoir pathogène élevé. CQFD.

REPERES

- Mi-octobre, trois vaccins avaient obtenu une recommandation de l'Agence européenne pour l'évaluation des médicaments (EMEA). Il s'agit du Celvapan (Baxter), du Focetria (Novartis) et du Pandemrix (GlaxoSmithKIine). Seul le Celvapan est sans adjuvant.
- D'autres vaccins sont à venir comme le Panenza (Sanofi-Aventis), également sans adjuvant, qui devrait être homologué vers la fin novembre.

Pour en savoir plus

La Vérité sur la grippe A(H1N1), Pr Bruno Linaet Dr Jérôme Salomon, Delville.
A(H1N1) : journal de la pandémie, Dr Antoine Flahaut, Jean Yves Nau, Pion.
Grippe A(H1N1) : Tout savoir, comment s'en prémunir ?
Bruno Housset, Pr Jean- Philippe Derenne, Fayard.
Et sur le site www.sciences-et-avenir.com notre dossier spécial sur la grippe A(H1N1).

Hervé Ratel
Sciences et Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mer 4 Nov 2009 - 23:22

Citation :
En fait, l'intérêt de cette vaccination de masse est surtout de réduire l'impact économique de la maladie qui peut clouer au lit un tiers de la population.

Donc si on ne se fait pas vacciner on va plomber l'économie? cool =)

Citation :
Ajouter des adjuvants permet également d'utiliser moins d'antigènes, donc de réduire les coûts de fabrication et d'accélérer la production de vaccins.

C'est vrai c'est pas grave si les adjuvants sont responsables d'effets secondaires graves sur une minorité de personnes, l'important c'est de réduire les coûts!
Silence, on vaccine!
Revenir en haut Aller en bas
StarChild

avatar

Nombre de messages : 539
Date d'inscription : 12/01/2009
Age : 27
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 5 Nov 2009 - 1:26

Citation :
Les laboratoires qui ont fait ces vaccins il les connaient, et il n'y a aparement jamais eu de soucis particulié avec eux.

Renseignes toi donc sur Baxter et l'affaire du sang contaminé... Business is business ! Wink

Quant à l'article de Sciences et Avenir, il ne me parait pas plus convaincant que tous les articles que j'ai lu et qui prouveraient la nocivité du vaccin.

Faudrait aussi que l'on m'explique pourquoi il existe des cas de mortalité qui semblent directement liés à l'injection du vaccin tandis que les cas de mortalités liés à la grippe A seule semblent inexistants (ou presque)?

Citation :
Encore une victime du vaccin de chez GSK, en Suède. Un homme d'une cinquantaine d'année est mort d'une crise cardiaque, 12 heures après avoir été vacciné. Une autre femme de 65 ans, retrouvée morte chez elle, deux jours après avoir reçu le vaccin. Et les autorités ont reçu 190 plaintes de personnes qui souffraient d'effets secondaire tels que : douleurs, migraines, fièvre, fatigue, maus d'estomac, mal dans le bras

http://www.prisonplanet.com/deaths-from-swine-flu-vaccine-reported-in-europe.html

D'autres question me viennent à l'esprit : pourquoi l'immunité judiciaire des fabriquants de vaccin? pourquoi un tel affolement autour d'une maladie qui se révèle plus bénigne que n'importe quelle grippe? ...

Encore une fois, je me fie à l'expression "il n'y a pas de fumée sans feu". Et en l'occurence, ça me semble dangereux d'ignorer toutes les mises en garde vis à vis du vaccin H1N1!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dyfre01



Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 5 Nov 2009 - 13:38

Je crois qu'il faut faire la part des choses entre ce que l'on voit sur Internet, ce que l'on voit à la télé et la réalité. Mais il est vrai qu'il est difficile de se faire une idée juste sur ce sujet tant les conneries sont clamées dans les deux camps : une chose est sure pour moi, c'est que je n'irais pas me faire vacciner. L'article de Science et Avenir ci-dessus me semble un peu pompeux et même un peu mensongeux des fois (Science et avenir fait-il parti des élites?). Je m'explique :

«Vacciner en priorité les femmes enceintes et les enfants est bien la preuve que l'on veut s'attaquer aux plus vulnérables.» : le vaccin n'a pas été testé sur les enfants et les femmes enceintes (info Arte je crois). Que veux nous faire croire Science et Avenir?

«Si les médecins refusent de se faire vacciner, c'est que ce vaccin est dangereux.» il y a quand même 45% des médecins qui ne souhaitent pas se faire vacciner! Doit-on en faire abstraction? Pourquoi on entend jamais ces médecins à la télé?

«Aluminium, latex, lipide extrait de foie de requin... Tous ces adjuvants ajoutés au vaccin, c'est la soupe du diable !» Science et Avenir veux nous faire croire que les adjuvants sont bons pour la santé? Une grande nouvelle pour la médecine!!!

La médecine à toujours été partagée sur le fait de vacciner ou pas : il ya les pro-vaccins et les anti-vaccins, ce n'est pas nouveau. Il y a déja eu de nombreuses polémiques sur les vaccins (hépatite B notamment), mais jamais un vaccin n'avait été préparé aussi vite et injecté à autant de personnes. Et l'immunité des laboratoires votée dans beaucoup de pays n'est pas rassurante. Science et Avenir n'en parle pas, c'est bizarre! La page d'introduction du science et vie de septembre me parait déja plus honnête que Science et Avenir : on y parle de gouvernement qui cède aux lobbying pharmaceutiques, des médias qui sont dans le coups, d'une mascarade pour faire oublié la crise, etc...

En conclusion, je dirais que la méfiance envers ce vaccin doit être de mise sans pour autant entrer dans la parano : on verra ce qu'il va se passer! Mais n'oublions pas qui sont les personnes qui ont planifié cette campagne de vaccination de masse (une rpemière dans l'histoire de l'humanité) : les lobbyings pharmaceutiques, nos marionnettes gouvernementales, les médias corrompus. Pour moi il n'y a nul doute que les gens qui ont planifiés cette campagne de vaccination ont un rapport avec ceux qui nous cachent la vérité sur le 11 septembre! Donc je n'ai pas confiance. Mais ce n'est peut être qu'une grande mascarade pour nous faire oublier la crise, faire peur au peuple pour encore mieux le controler (les américains se battent presque pour se faire vacciner) ou bien tout simplement offrir un beau chèque aux laboratoires!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 5 Nov 2009 - 15:58

Les femmes enceintes et les enfants sont d'abord vaccinés parce que leur système immunitaire est plus faible que les autres. Le vaccin permet donc de renforcer ce système immunitaire qui pourra détecter, et combattre plus rapidement les infections.

La grippe est connu depuis plus de 2400 ans. Je pense que les labo sont au point question vaccin contre cette maladie, et c'est certainement pour cela que le vaccins ont été produits en si peu de temps.

Mes parents ont été vacciné la semaine dernière, et pour l'instant il ne sont pas mort et ne ressentent pas d'effet secondaire particulier. Mais comme il m'ont dit, évidement il y a un risque de complication suite au vaccin (et à tous les vaccins en général), ce risque on le connait, mais il est faible. J'ai entendu dire dans je ne sais plus quel pays qu'il y avait eu 3 morts suite à ce vaccin, mais si il y a eu 50.000 personnes de vaccinés, ça représente rien, le chiffre serait presque "normal".

Je dirai si j'étais naif qu'aller ce faire vacciner est une bonne chose, mais c'est vrai qu'il y a des choses louches dans cette campagne, le débat passé sur Arte et le fait que tous les medecins ne soient pas pour, me force à rester prudent (d'ailleurs depuis hier je surveille ma mère au cas ou elle ferait une crise cardiaque suite à sa vaccination Very Happy).

On annonce une pandémie tout les siècles. La dernière étant la grippe espagnole en 18, beaucoup annonçaient la prochaine entre 2010 et 2015, depuis longtemps même. se sera peut etre celle là...ou pas.

Je vais voir un medecin généraliste fin de semaine, je lui posera quelques questions, si les réponses sont interessantes, j'en ferai un résumé dans cette section.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hurricane



Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 5 Nov 2009 - 16:05

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
H1N1, ça y est : ça continue...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» plaque qui gratte un peu partout et les drames continue
» DUT Edition ou DEUG lettres modernes ?
» fievre puis boutons
» question à 100$
» Je suis malade, je continue à lui donner?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Monde en Eveil :: Activisme, évènements, actualité, ... :: Actualité-
Sauter vers: