Forum Monde en Eveil

Forum d'échange et d'information alternative, dans tous les domaines
 
AccueilCalendrierRechercherFAQGroupesLiensS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 H1N1, ça y est : ça continue...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Abbittibbi

avatar

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 13/03/2009
Localisation : La Terre, région Canadienne.

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 12 Nov 2009 - 1:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abbittibbi.blogspot.com/
Stephane

avatar

Nombre de messages : 1610
Date d'inscription : 05/12/2008
Age : 30
Localisation : Liège, Belgique

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 12 Nov 2009 - 20:20


_________________
\"Il est plus difficile de casser une croyance que de briser un atome\"
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-en-eveil.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Ven 13 Nov 2009 - 1:03

Elle me ferait presque pleurer mouarfffff
Revenir en haut Aller en bas
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Ven 13 Nov 2009 - 20:52

PARIS - Un cas probable d'une maladie inflammatoire du système nerveux qui pourrait être lié à la vaccination contre la grippe A(H1N1) a été signalé en France, a annoncé jeudi soir le ministère de la Santé.

L'annonce est survenue le premier jour de la campagne de vaccination. Il s'agit d'un cas de syndrome de Guillain-Barré découvert mardi dernier dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance de la vaccination de la grippe A(H1N1), précise le ministère. Une enquête est ouverte par le ministère.

"Il s'agit d'une forme modérée et uniquement sensitive, qui a évolué favorablement", précisent les services de Roselyne Bachelot dans un communiqué.

Le ministère relativise l'importance de la découverte. "Chaque année en France, 1.700 à 1.800 cas de syndrome de Guillain-Barré donnent lieu à une hospitalisation, soit cinq par jour. Dans la plupart des cas, la survenue d'un syndrome de Guillain-Barré est liée à un épisode infectieux, bactérien ou viral, dont la grippe", précise-t-il.

La première journée de campagne de vaccination a connu un succès très mesuré, les enquêtes montrant une méfiance des Français envers le vaccin. Les contrats avec certains laboratoires prévoient de fortes garanties pour ces derniers en cas d'effets secondaires et de procès.

Thierry Lévêque



Infos Free.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 16 Nov 2009 - 13:38

Mutation grippe A H1N1 ? L’apocalypse sonne toujours deux fois
Par John Lloyds pour Agoravox, le lundi 16 novembre 2009
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/mutation-grippe-a-h1n1-l-65043
(consulter l'article original pour les liens hypertexte)

La dépêche AFP est tombée vendredi soir : 1,3 millions d’ukrainiens tombés malades depuis fin octobre, 265 décès dont 26 en 24 heures. Pas de doute, c’est bien une pandémie, présentée comme "épidémie de grippe et de difficultés respiratoires aiguës", qui tombe comme une manne céleste au secours d’une campagne de vaccination désespérément boudée par les français. L’OMS lève tout doute sur la question, estimant que "il n’y avait pas de différence importante entre le développement de la pandémie de H1N1 en Ukraine et dans d’autres pays touchés", et attribuant l’effervescence médiatique autour de cette affaire "à la panique".

Toutefois, ces déclarations rassurantes de l’OMS n’ont pas empêché les gourous de l’institution médicale mondiale de prendre sous son contrôle le pays, en vertu du IHR 2005 et d’y faire décréter la loi martiale, pendant que la police confisque les dossiers des hôpitaux. Cette explosion des chiffres soudaine marque une démesure suspecte par rapport au reste de l’Europe, qu’on en juge : Pour 1,3 million le vendredi 13, on a 650.000 contaminés une semaine auparavant, le vendredi 6 novembre, pour à peine 200.000 début novembre. A un million de contaminations toutes les 2 semaines, l’inquiétude est légitime, le pays, déjà étranglé par les injonctions du FMI, pourrait finir au tapis avant la fin de l’année, entraînant avec lui le reste du monde si la contagion était avérée.

Pourquoi, malgré ses propos rassurants, l’OMS a-t-elle envoyé une délégation faire des prélèvements, reçus le 3 novembre (noter que ce jour l’OMS ne recommande pas la fermeture des frontières), pour lesquelles aucune réponse n’a été apportée à ce jour ? Pire encore, le seul hôpital capable de dépister le H1N1 a été fermé à Kiev, ce qui remet toute capacité d’expertise aux seules mains de l’OMS, qui devient propriétaire exclusif de l’information. Alors, en dépit de cette appropriation de monopole, des éléments filtrent-ils d’Ukraine ?

Le 29 octobre,la presse ukrainienne parle déjà d’une "grippe non identifiée".

Le 4 novembre, Victor Yuhchenko, président de l’Ukraine, déclare : "Contrairement aux épidémies similaires dans les autres pays, 3 agents pathogènes d’infections virales arrivèrent en Ukraine au même moment. Les 2 premières sont saisonnières, la troisième est le A/H1N1. D’après les virologues, une telle combinaison d’infection due à la mutation peut produire un nouveau virus encore plus agressif".

Le 8 novembre, l’hypothèse du changement génétique commence à prendre de l’essor.

le 9 novembre, le ministère de la santé ukrainien laisse passer quelques informations faisant état d’une pathologie aboutissant à la destruction totale des poumons, une maladie foudroyante dont les symptômes sont "toux avec crachements de sang. La mort survient 4 à 7 jours après la déclaration de la maladie". Sans vouloir entrer dans le morbide, et en m’excusant pour les détails, "Le sang remplit les poumons et coule par tous les orifices, rappelant la pandémie de 1918".

Selon le Dr Donald Lau, les chances que la pandémie en Ukraine soit la même que celle de la grippe A sont extrêmement faibles. Selon lui, "l’OMS fait de la rétention d’information pour une raison inconnue". Dans la presse ukrainienne, il est fait mention de pneumonie virale, et c’est également le diagnostic de docteurs locaux : "Nous avons envoyé les analyses à Kiev. Nous ne pensons pas que cela soit la grippe porcine. Nous ne savons pas non plus de quel type de pneumonie il s’agit. Les tests viraux peuvent mettre une à deux semaines, ils sont complexes et faits ailleurs. La maladie, elle, est très rapide. Les symptômes sont une très forte fièvre et une toux aiguë".

D’autres sources font état de peste pulmonaire (qui n’est pas virale, mais issue d’un bacille). Voire de "peste pulmonaire mutante", ainsi que l’a déclaré un docteur travaillant dans une clinique d’Odessa. "Les chiffres officiels sont sous-évalués. Selon des statistiques non officielles, il y aurait 1500 morts (ndlr chiffre en ligne daté du 1er novembre, en regard des 60 décès officiels annoncés le même jour) [...] La panique a tellement envahi la ville que les gens restent cloîtrés chez eux, se nourrissant au pain et à l’eau [...] Les docteurs disent que les poumons des morts étaient noirs. Si c’est une peste pulmonaire, les journaux ne le révéleront pas, c’est 100% de décès". Est-ce un hasard si,le 6 novembre, les États-Unis ont fait un exercice de simulation dans une école relativement à une pandémie de peste pulmonaire ?

Certaines rumeurs ont même fait état du virus Ebola, tant le symptôme de fièvre hémorragique a été foudroyant chez les patients atteints. Il est certain que si cette plaie de l’enfer était avérée, nul média n’en ferait mention avant qu’elle prospère planétairement.

Alternativement à la peste pulmonaire, la théorie d’une mutation du H1N1 déjà effective en Ukraine, prend de l’ampleur. En l’absence de transparence de l’OMS, ou plutôt en présence d’une inqualifiable opacité en regard de l’extrême gravité de l’affaire, des spéculations médicalement fondées laissent à penser qu’une souche mutante vient de voir le jour dans ce pays. Dans mon précédent article, j’avais cité une étude qui établissait le virus de la pandémie de 1918 comme ancêtre du H1N1 actuel. De récentes analyses effectuées au Brésil montrent que le H1N1 en Ukraine, selon ses similarités avec le 1918, aurait pu se recomposer.

Selon un article récent de la presse ukrainienne, qui se base sur les déclarations du Pr Victor Bachinsky, le virus serait un mélange de parainfluenza et de H1N1, et pour lequel il n’existe aucune traitement. A noter que les effets de la maladie sont identiques à ceux décrits précédemment, la mort survient par hémorragie continue, avec un taux de mortalité de 100%. Avec, ici, une précision supplémentaire, le virus se transmet non seulement par inhalation, mais aussi par la membrane de l’oeil. La seule prévention existant à ce jour est ... la quarantaine. Dans une récente interview, le Pr Bachinsky remet en cause les précédentes allégations de la presse : Non, les poumons ne sont pas noirs, non, c’est n’est pas la peste pulmonaire, les antibiotiques sont inefficaces. Le virus pénètrerait pas les muqueuses. l’oxygène respiré n’est pas transféré vers les tissus, il y a une insuffisance respiratoire puis un choc cardiogénique.

Tous ces éléments sont propices à l’émergence d’une batterie de théories du complot. Selon la majorité des ukrainiens, « c’est un coup des russes ». Le grand frère ennemi a-t-il répondu au H1N1 mexicain par un mutant ukrainien ? Ou a-t-il voulu plomber sa banlieue un peu trop américanisée, quitte à sacrifier une partie de sa propre population ? Est-ce Baxter qui teste une mutation à partir de la grippe aviaire, comme le sous-entend ce reportage de la télévision polonaise ? Je passe Mosse, Horowitz, Madsen, les possibles épandages aériens. Si ce nouveau virus devait ne pas être naturel, il faudra encore attendre pour voir à qui profite le crime.

Difficile, donc, de dire ce qu’il en est vraiment, les échos sont encore trop dissonants. Une chose est sûre, c’est une sacrée saloperie, et très contagieuse. Qu’on soit en présence de la peste pulmonaire (non virale), d’une pneumonie virale ou d’un mutant H1N1, l’affaire est grave, la mortalité annoncée est de 100%, et, comme d’habitude, la presse conventionnelle française, la presse d’état engorgée de fonctionnaires planqués, devrais-je dire pour être plus précis, n’en touche pas un mot. De même qu’elle s’est bien gardée de parler de réquisition manu-militari du personnel vaccinant français. Le figaro annonce qu’en Ukraine « L’épidémie de grippe ... ralentit ». Alors que la maison brûle, on fait la poussière : Le Point, ce monument d’incompétence, se contente, ce jour où l’affaire ukrainienne laisse paraître un horizon apocalyptique, de citer l’ordre des médecins qui joue le caporal chef avec ses pions, figé qu’est Le Point sur le fiasco de la campagne vaccination qui pourrait bientôt être reléguée aux fins fonds des priorités ; à moins que cette campagne de vaccination n’ait préparé l’infrastructure d’une tempête à venir, qui aura donc été prévue de longue date.

Le syndrôme Tchernobyl appliqué à la mutation virale ? Avons-nous à faire à un second Tchernobyl annoncé, parti à nouveau du pays sur lequel l’enfer semble avoir jeté son dévolu, où la contagion s’arrête aux frontières ? Ce virus aurait peut-être touché la Roumanie. La Bulgarie semble aussi concernée : "une nouvelle souche de grippe avérée". Le belarus commence à souffrir de la même accélération pandémique que l’Ukraine : 250.000 cas au 10 novembre. L’Inde a relevé sur 30% des décés attribués au H1N1 des tests négatifs et réattribuent ces décés à la même pathologie qu’en Ukraine, qu’ils pensent être la peste pulmonaire. Des prélèvements effectués sur des malades sont en cours d’investigation, où là, ce sont des recombinaisons avec des H1N2 ou H2N2 qui sont étudiées par le National Institue of Virology.

Quelles sont les hypothèses pour l’avenir proche ? Impossible de projeter quoi que ce soit, l’information disponible étant trop pauvre. Mais on peut raisonnablement envisager 4 cas de figure :

1/ L’affaire est surévaluée par le gouvernement ukrainien et la presse, pour raison électorale ou par demande indirecte d’aide internationale, la contagion est endiguée, et on s’en tire avec une belle frayeur.

2/ Il s’agit d’une mutation H1N1, mais, heureux hasard, le vaccin actuel est opérant. La campagne de vaccination actuelle passe du statut de fiasco au statut de succès, avec pénurie à la clé. Les gouvernements passent pour des héros, même avec un fort soupçon de délit d’initié sur leurs épaules. Vaccination obligatoire à la clé.

3/ Il s’agit d’une mutation H1N1, le vaccin actuel est inopérant, mais la chaîne à produire les adjuvants étant déjà prête, il ne faut que quelques semaines aux laboratoires pour produire les vaccins par centaines de millions. Vaccination obligatoire à la clé.

4/ Il ne s’agit pas d’une mutation H1N1, mais de la peste pulmonaire, ou d’un virus pulmonaire (ou des deux), connu ou pas. Dans le premier cas, même les traitements antibiotiques sont souvent d’effets limités, et la mort survient en quelques jours. Dans le second, il faut passer par un traitement antiviral, selon l’infection.

Dans les 3 derniers cas, c’est la prise de contrôle de l’OMS qui est à prévoir, par le biais du IHR 2005, avec loi martiale à l’appui par nécessité de quarantaine, à commencer par l’Europe. Dans combien de temps ? A la vitesse de propagation du virus, c’est l’histoire de quelques semaines. Reste à prier pour que ce soit la première hypothèse qui soit la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Sam 21 Nov 2009 - 15:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 26 Nov 2009 - 21:37

Il est un peu plus de 11 h 30 hier lorsque le centre de vaccination de Gerland (7e), ouvert jusqu'à 13 h, ferme momentanément ses portes. A l'intérieur du gymnase réquisitionné, une centaine de Lyonnais prioritaires pour se faire immuniser contre la grippe A attendent leur tour, assis dans le calme sur les dizaines de chaises alignées dans les quatre salles d'attente improvisées. « Cela ne servait à rien de laisser les gens patienter dans la rue alors qu'ils ne pourront pas tous passer. Mieux vaut qu'ils reviennent cet après-midi », explique le colonel Jacques Sarzier, responsable du centre.

Ici, 70 injections par heure sont réalisées, soit près de 250 vaccinations effectuées en une matinée. Quinze personnels volontaires - trois médecins, des infirmières et agents administratifs - sont mobilisés pour orienter le public, faire passer un entretien médical et piquer. Mais cela ne suffit pas. Avant d'entrer dans le box de l'infirmière, les patients, parmi lesquels figuraient hier de nombreuses femmes enceintes et jeunes enfants, devaient attendre deux heures et demi, dont une heure dehors devant les grilles du gymnase.

A la vue de la file d'attente, certains se découragent, comme Emilie, déjà venue lundi pour faire immuniser ses deux petits garçons. « Je suis repartie lorsqu'on m'a dit qu'il y avait 3 h 30 de queue. Ce n'était pas gérable avec mes enfants », explique la jeune femme, qui a de nouveau rebroussé chemin hier. La plupart cependant s'arment de patience, mais portent un regard critique sur l'organisation de la vaccination. « On nous a bassinés avec la campagne et alors qu'elle vient de démarrer, ils ne savent pas réagir, rouspète Florence Guignier, venue accompagnée de sa cousine enceinte de six mois. « Elle m'a convaincue que c'était mieux de me faire vacciner, pour le bébé et pour moi. J'hésitais car mes médecins me donnaient des avis contradictoires », explique Raphaëlle. Comme elle, de nombreuses personnes, réticentes au départ, ont changé d'avis depuis le début de la campagne le 12 novembre. Ce jour-là, ce centre n'avait reçu qu'un visiteur. « Mais depuis, les bons de l'assurance-maladie sont arrivés, ce qui explique notamment que les gens affluent », indique le responsable du centre. Et la pandémie s'est véritablement déclarée. « Lundi, quatorze enfants étaient malades dans la classe de mon fils. Il ne fallait plus attendre », ajoute Florence. Pour que ces sept enfants soient vaccinés, cette Lyonnaise devra revenir plusieurs fois, selon les ordres de priorité établis par le ministère de la Santé. D'ici là, les équipes volontaires seront sans doute un peu plus rodées. « Pour mieux faire, il faudrait plus de médecins pour faire passer l'entretien médical. C'est l'étape qui prend le plus de temps », note une infirmière. W

Source : http://www.20minutes.fr/article/366386/Lyon-les-femmes-enceintes-et-les-enfants-d-abord.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 26 Nov 2009 - 21:37

Les horaires des centres de nouveau élargis pour faire face à l'explosion des demandes de vaccination. Dès le 1er décembre, les gymnases et salles les plus fréquentés du département (Lyon, Villeurbanne, Villefranche...) devraient ouvrir leurs portes chaque jour du lundi au samedi, contre trois aujourd'hui. « Les horaires d'ouverture sont à l'étude », indique la préfecture. Mais dans les centres, la consigne est claire : « les équipes, aujourd'hui mobilisées le lundi soir, le mercredi et le samedi, devront également être disponibles les mardis, jeudis et vendredis après-midi », indique l'un des personnels volontaires. En début de semaine déjà, le préfet du Rhône avait revu à la hausse le dispositif en ouvrant les dix plus gros centres du Rhône le samedi après-midi pour réduire les files d'attentes observées depuis ce week-end. Depuis le 12 novembre, 12 000 Rhodaniens ont été vaccinés, dont plus de 10 000 au cours de la semaine écoulée. Et la demande devrait encore s'intensifier puisqu'à compter de lundi, les écoliers dont les parents le souhaitent pourront se faire immuniser dans les centres. Des files de vaccination leur seront dédiées mais cela pourrait malgré tout ne pas suffire à réduire les délais d'attente. « Si on n'a pas assez de personnel, on ira droit dans le mur », indique un responsable, soucieux que davantage de médecins et d'infirmiers se portent volontaires. W E. F.

Source : http://www.20minutes.fr/article/366384/Lyon-une-ouverture-six-jours-sur-sept-des-le-1er-decembre.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 26 Nov 2009 - 21:40

Le temps d'une demi-journée, la salle polyvalente du collège de la Pléiade,

à Sevran (Seine-Saint-Denis), a été transformée en centre de vaccination. Une table pour la consultation médicale, un coin injection délimité par quelques paravents, et même un lit d'infirmerie en cas de malaise.

Un à un, les élèves passent devant le médecin scolaire : « Il n'est pas question de vacciner un enfant qui ne le souhaite pas, même si ses parents ont signé l'autorisation. Dans la pratique, ce n'est pas le cas. Certains ont peur de la piqûre, ou s'inquiètent de ce qu'ils ont entendu dans les médias, mais il faut juste les rassurer. » Hélène-Laëtitia, 12 ans, fait partie de ceux-là : « C'est vrai qu'on peut attraper le cancer ? C'est un copain qui me l'a dit », demande-t-elle. Finalement, l'ado se fera vacciner.

Trois infirmières et un médecin scolaires ont été réquisitionnés, les surveillants et le personnel administratifs sont également sur le pont. « Ça demande pas mal d'organisation, souligne le principal du collège, Alain Pradalet. D'autant que nous avons été prévenus seulement jeudi dernier. » Le personnel a donc eu moins d'une semaine pour préparer l'opération et envoyer les questionnaires médicaux aux parents. Et sur les 560 élèves, seuls 58 ont reçu l'accord parental. A peine plus de 10 % dans un collège où six cas avérés de grippe A(H1N1) ont été enregistrés fin septembre. Mais le principal s'attendait même « à moins ». Et puis il y a aussi les parents qui s'interrogent encore : « S'il y a une forte demande, il n'est pas impossible que nous organisions une nouvelle session de vaccination dans quelques semaines », rassure Alain Pradalet. W

Source : http://www.20minutes.fr/article/366292/France-Une-petite-piqure-avant-la-recre.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Jeu 26 Nov 2009 - 22:22

Je viens aujourd'hui de recevoir de la part des professeurs un tas de feuille pour la vaccination qui va se dérouler au lycée...

Voici une partie :
http://www.clg-chenier.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?action=autoriser&arg=507

Il y a aussi une autorisation et d'autres informations sur la vaccination et une fiche médicale individuelle.

Je pense que je vais leur rendre mais modifier à ma sauce XD
Revenir en haut Aller en bas
Aroya

avatar

Nombre de messages : 678
Date d'inscription : 20/12/2008
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Sam 28 Nov 2009 - 16:14

Une étude publiée le 24 novembre 2009 par 3 chercheurs dans la revue Virology Journal suggère que l'apparition du virus AH1N1 implique une intervention humaine :

Citation :
From where did the 2009 'swine-origin' influenza A virus (H1N1) emerge?
Adrian J Gibbs, John S Armstrong and Jean C Downie*
http://www.virologyj.com/content/6/1/207

Abstract

The swine-origin influenza A (H1N1) virus that appeared in 2009 and was first found in human beings in Mexico, is a reassortant with at least three parents. Six of the genes are closest in sequence to those of H1N2 'triple-reassortant' influenza viruses isolated from pigs in North America around 1999-2000. Its other two genes are from different Eurasian 'avian-like' viruses of pigs; the NA gene is closest to H1N1 viruses isolated in Europe in 1991-1993, and the MP gene is closest to H3N2 viruses isolated in Asia in 1999-2000. The sequences of these genes do not directly reveal the immediate source of the virus as the closest were from isolates collected more than a decade before the human pandemic started. The three parents of the virus may have been assembled in one place by natural means, such as by migrating birds, however the consistent link with pig viruses suggests that human activity was involved. We discuss a published suggestion that unsampled pig herds, the intercontinental live pig trade, together with porous quarantine barriers, generated the reassortant. We contrast that suggestion with the possibility that laboratory errors involving the sharing of virus isolates and cultured cells, or perhaps vaccine production, may have been involved. Gene sequences from isolates that bridge the time and phylogenetic gap between the new virus and its parents will distinguish between these possibilities, and we suggest where they should be sought. It is important that the source of the new virus be found if we wish to avoid future pandemics rather than just trying to minimize the consequences after they have emerged. Influenza virus is a very significant zoonotic pathogen. Public confidence in influenza research, and the agribusinesses that are based on influenza's many hosts, has been eroded by several recent events involving the virus. Measures that might restore confidence include establishing a unified international administrative framework coordinating surveillance, research and commercial work with this virus, and maintaining an registry of all influenza isolates.
*Adian Gibbs et John Armstrong sont professeurs titulaires à la faculté émérite de l’Université Nationale Australienne de Canberra et Jean Downie est affiliée au « Centre for Infectious Diseases and Microbiology Laboratory Services » de l’hôpital Westmead, à Sydney. M. Gibbs a été à l’origine de plus de 250 publications scientifiques sur les virus au cours de sa carrière, ces 39 dernières années, pour le compte de l’Université australienne, selon les renseignement du ministère de l’éducation.

Cette équipe qui a analysé la composition génétique du virus H1N1 a indiqué que la nouvelle souche qui a été découverte au Mexique et aux États-Unis en avril 2009, est le résultat du regroupement de trois virus provenant de trois continents différents, dont les gènes auraient été recombiné dans un laboratoire ou dans une usine de fabrication de vaccins, selon un article du Bloomberg : http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601124&sid=ajw2AS.d1wK8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 30 Nov 2009 - 21:04

IMPORTANT: Graphique pandémie


Certaine scène peuvent choquer

http://www.dailymotion.com/video/xbbo4h_important-graphique-pandemie_news
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colaps12



Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Lun 30 Nov 2009 - 23:45

Honte à moi Darshounet je n'avais pas vu ton blog

(très bien monté tout ça ! diffusion direct !!!)

^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptipedro

avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 03/08/2009
Age : 28
Localisation : Capitale des Gaules

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mar 1 Déc 2009 - 1:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princevicious.skyrock.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mar 1 Déc 2009 - 11:55

Citation :
Honte à moi Darshounet je n'avais pas vu ton blog

(très bien monté tout ça ! diffusion direct !!!)
Merci bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
seb



Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mar 1 Déc 2009 - 16:15

Ha tres bonne video Levieux , c'est une bonne preuve Wink


Dernière édition par seb le Mar 1 Déc 2009 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptipedro

avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 03/08/2009
Age : 28
Localisation : Capitale des Gaules

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mar 1 Déc 2009 - 20:40

De plus en plus de monde accepte le vaccin :/ dans la presse il parle même d'ouvrir 7 jours sur 7 les centre de vaccinations, même l'armée donne un coup de main... c'est vraiment n'importe quoi.

Et quant tout le mode sera vacciné, vu que le petit coquin de virus est un mutant bien évidement il va s'immuniser contre ce vaccin... et rebelotte!!

on dirait un produit commerciale en libre service qu'il veulent fourguer a tout le monde! a ce demander quesqu'il y a dedans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://princevicious.skyrock.com
seb



Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 16/01/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mer 2 Déc 2009 - 4:17

Un petit montage vidéo que je viens de faire :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mer 2 Déc 2009 - 13:48

en voyant ta vidéo seb , je me suis dit que les Camp FEMA vont bientôt servir , si ce n'est deja le cas , qui sais , le Niveau 6 en France permettra l'ouverture de"centre spécialisé" , soit de beau quand de concentration...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colaps12



Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 17/11/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mer 2 Déc 2009 - 15:37

Et de la patatra !!!! il va falloir que (NOUS) passions au niveau au dessus du simple informateur de bonne foi ...

Du moins je pense, si nous en arrivont à une loi martiale (niveau 6?!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephane

avatar

Nombre de messages : 1610
Date d'inscription : 05/12/2008
Age : 30
Localisation : Liège, Belgique

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mar 8 Déc 2009 - 3:40


_________________
\"Il est plus difficile de casser une croyance que de briser un atome\"
Albert Einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monde-en-eveil.forumactif.org
Levieux

avatar

Nombre de messages : 367
Date d'inscription : 16/12/2008
Age : 30
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mar 8 Déc 2009 - 15:09

Merci pour cette vidéo Derek


tu pourrait nous donner un lien pour pouvoir la faire tourner ?



edit : Thx pour le lien


Dernière édition par Levieux le Mar 8 Déc 2009 - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fjordbokna

avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 30/01/2009

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mar 8 Déc 2009 - 15:46

http://www.dailymotion.com/video/xbc6im_inimaginable-urgent-preuves-grippe_people
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Breach

avatar

Nombre de messages : 458
Date d'inscription : 17/12/2008
Age : 30
Localisation : Midi-pyrénnées, France

MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mer 9 Déc 2009 - 12:46

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/lhumeurde/

Mardi 8 décembre, l’humoriste change au dernier moment sa chronique pour donner EN DIRECT une information capitale. Très courageux de sa part, car suicidaire. Fait unique sur France Inter, la vidéo de sa chronique, qui venait d’être mise en ligne pour 1 semaine, a été retirée aussitôt, sur ordre au plus haut niveau... Selon lui, l’info est véridique, elle est tenue directement d’un ami à lui, directeur d’un laboratoire de recherche aux USA : Il a vacciné des singes avec le vaccin de la grippe A/H1N1 en août dernier, et 4 mois plus tard, LES SINGES VIENNENT TOUS DE MOURIR !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/vitorticoli
Invité
Invité



MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   Mer 9 Déc 2009 - 13:41

yeah baby Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: H1N1, ça y est : ça continue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
H1N1, ça y est : ça continue...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» plaque qui gratte un peu partout et les drames continue
» DUT Edition ou DEUG lettres modernes ?
» question à 100$
» Formation bibliothécaire
» M-Real : Bruno Le Maire continue à y croire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Monde en Eveil :: Activisme, évènements, actualité, ... :: Actualité-
Sauter vers: