Forum Monde en Eveil

Forum d'échange et d'information alternative, dans tous les domaines
 
AccueilCalendrierRechercherFAQGroupesLiensS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Internet - Faut-il avoir peur d’exposer sa vie privée sur le Net ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Internet - Faut-il avoir peur d’exposer sa vie privée sur le Net ?   Jeu 14 Jan 2010 - 17:39

Citation :
Si vous avez un compte Facebook, vous avez peut-être constaté que les paramètres de confidentialité ont changé récemment. Par défaut, les membres du réseau partagent plus de données qu’auparavant, ce qui suscite de nombreuses critiques et des interrogations sur le respect de la vie privée sur le net. Pour Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, cette notion de vie privée est ringarde. Partager des données privées sur Internet serait désormais la “norme“

"Les gens sont plus à l’aise avec l’idée de partager davantage d’informations mais aussi avec celle de le faire avec plus de personnes. La norme sociale a évolué avec le temps", estime Mark Zuckerberg, fondateur du réseau social le plus populaire de la planète. Fort de cette conviction, les paramètres de confidentialité par défaut ont été récemment modifiés pour les 350 millions d’utilisateurs de Facebook (AFP). Le nom, la photo du profil, le sexe, la ville de résidence, la liste d’amis et les pages dont un membre est fan sont désormais devenues accessibles à tous les utilisateurs du réseau. Impossible de cacher que vous êtes dingues Michelle Torr ou de Frédéric Lefebvre, que vous soutenez le PS ou que vous aimez faire du naturisme.

Pas si grave ?

Zuckerberg se justifie : "Lorsque j’ai commencé dans ma chambre de Harvard, la question que posaient les gens était : Pourquoi mettre des informations sur Internet ?Et puis, dans les cinq ou six dernières années, les blogs ont explosé, ainsi que tous ces services qui permettent d’échanger des informations". Et c’est vrai, notamment pour les moins de 40 ans, la vie privée s’affiche en ligne, sans complexes. La journaliste Emily Nussbaum explique, provocante, que "les enfants d’aujourd’hui n’ont aucune pudeur, sentiment de honte, ni de vie privée. Ce sont des frimeurs, des putains de la célébrité, de petits vauriens pornographiques qui mettent en ligne leurs journaux intimes, numéros de téléphone, poésies stupides et photos cochonnes". Aux Etats-Unis, 10 à 20% des jeunes admettent avoir déjà envoyé des photos (ou "sextos") d’eux, nus, sur le Net ou via leurs téléphones mobiles. Une absence de pudeur comparée, par certains chercheurs*, à l’attitude désinhibée avec laquelle les jeunes des années 60-70 abordaient la sexualité. Si leurs parents sont terrorisés à l’idée que ces documents tombent dans les mains de pervers, les jeunes estiment que la "vraie vie" est bien plus dangereuse que leur monde digital.

Une source d’information incontournable

Pour ceux qui ont grandi dans la crainte de Big Brother, tout cela n’a rien de rassurant. L’absence de vie privée sur Internet fait le bonheur des cabinets de recrutement qui consultent naturellement les informations disponibles sur Internet relatives à un candidat… mais aussi des détectives privés. Pour eux, “Facebook est très efficace, bien plus utile que les fichiers policiers comme Edvige. La Cnil ne nous met pas des bâtons dans les roues. Les gens racontent toute leur vie en détail. Et le plus fou : les informations sont exactes, la plupart ne mentent même pas.”

En fait, il ne faut pas se tromper d’outil. Selon Xavier Desfeuillet, directeur de l’agence de "e-réputation" Hington & Klarsey, spécialisée dans le "nettoyage" de données compromettantes en ligne, "il ne faut pas percevoir Internet comme un média, avec une déontologie, mais comme un bistrot qui accueille des discussions de tiers, motivées par un désir de s’exprimer sur des idées politiques ou des situations, ou en réaction à des opérations de communication lancées par des sociétés commerciales". Pour éviter les mauvaises surprises, il faut apprendre à maitriser l’outil et limiter l’accès des données aux personnes choisies. Encore faut-il que les règles établies par les réseaux sociaux ne changent pas en cours de route, pour permettre l’augmentation des revenus publicitaires. Selon le site ReadWriteWeb, Facebook avait justement mis en avant le contrôle de la vie privée, avant ce revirement " suspect". Pour les auteurs du blog dédié aux technologies internet, le réseau social "fait preuve d’une attitude intolérable, avec des explications d’une superficialité qui frise le foutage de gueule". Marie-Pierre Parlange (www.lepetitjournal.com)


Source : http://www.armees.com/Internet-Faut-il-avoir-peur-d.html
Revenir en haut Aller en bas
 
Internet - Faut-il avoir peur d’exposer sa vie privée sur le Net ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La montée du FN vous fait-elle peur?
» Avoir peur de la vérité
» Faut-il avoir peur d'un fibrome ?
» Tablette, tableau numérique, ordinateur... Faut-il avoir peur de l'école de demain ?
» Faut-il avoir peur du virus zika ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Monde en Eveil :: Activisme, évènements, actualité, ... :: Actualité-
Sauter vers: